L'embargo sur les tests du nouvel iPad Pro est désormais levé. L'occasion de découvrir le verdict de nos confrères.

Le 30 octobre 2018, Apple a dévoilé son nouvel iPad Pro, inspiré du design de l’iPhone X, c’est-à-dire sans bouton Home. Attendue pour le 7 novembre, la tablette est passée entre les mains de plusieurs rédactions privilégiées. L’occasion de découvrir les premiers retours sur un produit dont le tarif démarre à 899 euros.

La principale interrogation, qui existe depuis la toute première génération, posée par cet iPad Pro est la suivante : peut-il remplacer totalement un PC ? Pour nos confrères de The Verge, la réponse est toute trouvée : si l’iPad Pro est, sur le papier, taillé pour se substituer à un MacBook, iOS 12 imposerait encore trop de barrières pour que cela soit le cas.

Un produit réussi

Ne nous y trompons pas, le nouvel iPad Pro est la meilleure tablette jamais conçue par Apple. Un point appuyé par The Independent, qui souligne : «  Ce nouvel iPad Pro est la tablette la plus puissante, et la plus belle, que vous pouvez trouver. » Pour Wired, cet iPad Pro n’a aucun équivalent sur son marché. Ses qualités parlent pour lui : un magnifique écran toujours aussi bien calibré, un design repensé et maîtrisé (attention néanmoins à ne pas couvrir les capteurs pour Face ID quand on tient l’ardoise en mode paysage), des hauts-parleurs toujours plus puissants et des performances qui lui permettent de concurrencer certains PC (selon les benchmarks). 

Toutefois, l’iPad Pro n’est pas un PC… et c’est un point que déplore The Verge. Le site prend l’exemple du port USB-C : bienvenu et capable d’accepter plusieurs accessoires différents, il affiche vite des limites. Par exemple, la tablette n’est toujours pas compatible avec un support de stockage externe (clef USB, disque dur). Un défaut qui est l’apanage d’iOS, moins versatile que macOS. Le système d’exploitation mobile est le talon d’Achille de l’iPad Pro : il inhibe grandement sa productivité malgré une puissance gargantuesque.

iOS est le talon d’Achille de l’iPad Pro

Grand fan de l’objet, Wired partage cette opinion : « On dirait que le monde n’est pas encore prêt à traiter l’iPad comme un PC — même si l’iPad est plus puissant et simple à utiliser. Maintenant qu’Apple voit l’iPad comme un PC, il devrait lever les barrières d’iOS et encourager les développeurs à le traiter comme un Mac. Il est temps pour iOS de grandir. » 

Wired et The Verge s’accordent enfin sur la disparition du port jack : « Une disparition étrange, étant donné que beaucoup d’iPad sont utilisés comme des télévisions, et que certaines tâches professionnelles réclament une faible latence audio. » Le futur MacBook Air, lui, n’a pas abandonné le port jack. Encore un avantage pour la gamme Mac.

Crédit photo de la une : iPad Pro 2018

Partager sur les réseaux sociaux