iFixit, spécialiste du démontage de produits technologiques, s'est penché sur le Pixel 3 XL de Google... un smartphone qui sera très dur à réparer.

À chaque sortie de smartphone appartenant à la catégorie des flagships, nos confrères d’iFixit s’intéressent à leur réparabilité. Le 16 octobre 2018, ils ont rendu leur verdict sur le Pixel 3 XL de Google, téléphone haut de gamme qui sera plus reconnu pour ses performances photographiques de haute volée que pour ses composants facilement accessibles.

En effet, iFixit attribue au Pixel 3 XL une note de 4 sur 10, ce qui ne rassurera pas les réparateurs. Ce score le place au même niveau que le Galaxy Note 9 de Samsung ou encore le P20 Pro d’Huawei. Meilleurs élèves, le OnePlus 6 (5/10) et l’iPhone XS (6/10) ont obtenu la moyenne. L’an dernier, le Pixel 2 XL s’était distingué avec un 6 sur 10.

Démontage Google Pixel 3 XL // Source : iFixit

Le Pixel 3 XL mérite une colle

Dans son rapport très complet basé sur un désassemblage minutieux et maîtrisé, iFixit tire à boulet rouge sur l’abondance de colle utilisée dans la conception du Pixel 3 XL. Ainsi, il est très compliqué de séparer le dos en verre du reste de la coque. En outre, il faut retirer tous les composants pour accéder à l’écran, généralement très exposé. Pour réparer ou remplacer un élément défectueux, il sera nécessaire de le décoller/recoller, autant d’étapes fastidieuses alimentées par la crainte de ne rien abîmer d’autre.

Les experts ne sont pas particulièrement fans non plus du dos en verre, plus élégant, certes, que l’aluminium, mais beaucoup plus fragile et moins durable. Pour le coup, ce reproche n’est pas l’apanage du téléphone de Google, la concurrence ayant également cédé à ce matériau.

Parmi les rares points positifs, iFixit cite les quelques vis au format standard et la batterie clairement identifiable et amovible grâce à un adhésif simple à retirer.

Partager sur les réseaux sociaux