Quand vos objets connectés plantent à cause du serveur, vous ne pouvez rien y faire.

Ah, l’Internet des objets. On aime bien tant que cela fonctionne, mais on a toujours en tête l’idée qu’un jour, comme tout produit, cela ne fonctionnera plus. Alors certes, on prend plus de risque en achetant un objet connecté qui s’appuie sur la survie d’une startup qu’en passant à la caisse chez Google, mais le géant de Mountain View n’est pas à l’abri non plus d’une erreur ou d’un bug.

Mercredi 27 juin 2018, des utilisateurs de Google Home et de Chromecast (l’enceinte connectée et le dongle HDMI) ont eu la mauvaise surprise de voir que leur matériel ne répondait plus. Comme souvent, ils se sont exprimés sur les réseaux sociaux et Google a rapidement communiqué sur le problème qui faisait tourner en boucle les Google Home sur le message de configuration initiale.

L’une des solutions immédiatement proposées était de remettre à zéro son Home et de le configurer une nouvelle fois. Dans le même temps, Google a pris une demi-journée à trouver un correctif et quelque 6 heures à le déployer. Dans la soirée du 28 juin, le géant a commencé à envoyer des courriels personnels à ses utilisateurs, en présentant des excuses bienvenues. « C’est frustrant quand la technologie ne fonctionne pas comme elle devrait, surtout quand vous dépendez d’elle  », annonce presque cyniquement le message, dans la mesure où il reconnaît que l’utilisateur se contraint lui-même à ne pas pouvoir résoudre ses problèmes.

Alors certes, Google Home et Chromecast ne sont pas des éléments vitaux et l’on peut bien s’en passer une journée. Un problème du genre sur un pacemaker connecté ou des yeux bioniques pourrait avoir d’autres conséquences.

Partager sur les réseaux sociaux