Pourquoi la vidéo à la demande (VOD) et plus généralement les contenus culturels restent-ils aussi chers sur les plate-formes marchandes ? La raison principale est la soumission des industries culturelles aux marchands historiques des œuvres : les disquaires, vidéo-clubs et grandes surfaces. Dans une lettre envoyée aux studios de cinéma, la chaîne de magasins américaine Target est très claire. Son président Gregg Steinhafel menace les studios de réduire la taille de son linéaire de DVD s’ils accordent aux services de VOD des tarifs de gros plus intéressants que sur les DVD physiques. Le géant Wal-Mart exerce les mêmes pressions.
En France, sans doute la Fnac, Leclerc, Carrefour ou Virgin usent-ils des mêmes stratagèmes pour empêcher l’industrie d’entrer de plein pied dans l’ère du numérique, qui les concurrencent. Et sans doute le lobby des marchands de journaux a-t-il aussi fait pression sur Virgin.
Mais le législateur, plutôt que de se préoccuper de ces pressions là, préfère renforcer la répression contre les internautes…

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !