Pour lutter contre l'isolement des patients en hospitalisation longue durée, le comédien a lancé une initiative pour que ces derniers aient accès à internet.

La technologie n’est peut-être pas sa spécialité, il n’empêche, le comédien Kyan Kohjandi reste avant tout un homme engagé. Preuve étant, son récent projet d’imposer la 4G dans les hôpitaux. C’est en observant son père en soins palliatifs que l’artiste a le déclic : face aux traitements lourds et à l’isolement inévitable, l’accès internet a le don de remonter le moral aux patients.

Dans une vidéo pour Brut, celui qui est aussi scénariste et réalisateur explique que l’accès internet permet aux malades de « penser à autre chose », de s’instruire, de rester connectés avec l’actualité extérieure, mais aussi avec leurs proches, et changer d’air tout en restant dans leur chambre.

Un projet qui n’aurait pu se faire sans sa rencontre décisive avec le secrétaire d’Etat chargé du Numérique, Mounir Mahjoubi. Dès le lendemain, la Fondation Orange lui apporte son aide. Avec l’association « Un cadeau pour la vie » qu’il parraine, ils installent 60 boîtiers 4G dans les hôpitaux Saint-Louis et Armand-Trousseau à Paris, ainsi qu’à Raymond-Poincaré à Garches.

« Ça devient un droit et non plus une offre marketing »

Non content de l’installation de ces boîtiers, Kyan Khojandi veut débloquer les forfaits des malades en hospitalisation longue-durée. « Ça devient un droit et non plus une offre marketing », clame-t-il. L’artiste précise aussi être ouvert à toutes idées pour imposer la meilleure des connexions possible dans tous les hôpitaux de France.

Partager sur les réseaux sociaux