Samsung commercialisera un SSD de 30,72 To. Ce modèle n'est pas un prototype et entre en production aujourd'hui.

À chaque fois que je lis une actualité sur le stockage, je ne peux m’empêcher de repenser à l’un de mes professeurs de philosophie, fasciné par les clefs USB et leur capacité à contenir plus de savoir que la Bibliothèque d’Alexandrie. À l’époque, il parlait probablement d’une capacité de 1 à 2 Go. Aujourd’hui, Samsung vient d’annoncer un SSD de 30,72 To, soit 30 000 Go. Pour Samsung, il ne s’agit pas d’un concept mais du premier SSD de cette capacité à être industrialisé. C’est aussi un exploit de miniaturisation des technologies de stockage, dans la mesure où ce SSD entre dans un format 2,5 pouces.

Le précédent record, détenu par Samsung en mars 2016, était un disque SSD de 15,36 To, soit l’exacte moitié de ce nouveau venu, sobrement nommé PM1643. Côté technique, il est composé de mémoire en 3 dimensions « V-Nand » à 64 couches. Le challenge technique, d’après le communiqué de presse, a été de faire entrer autant de mémoire dans un si petit appareil. Côté lecture et écriture des fichiers, Samsung annonce une vitesse de 2 100 Mo/s pour la lecture et 1 700 Mo par seconde pour l’écriture.

À quoi ça sert ? Eh bien la solution a été pensée avant tout pour les entreprises qui doivent stocker énormément de fichiers — Samsung a peut-être en tête des sociétés tournées sur la vidéo, dans la mesure où le communiqué se plaît à évoquer une capacité de 5 700 films de 5 Go. C’est évidemment une solution de sauvegarde professionnelle qui aura toute sa place dans un schéma mettant en place une redondance entre plusieurs disques durs ou SSD. L’avantage pour les utilisateurs sera d’avoir à disposition des solutions permettant de récupérer très rapidement les fichiers.

On imagine donc que le SSD de Samsung sera très onéreux dans un premier temps, mais ces techniques de pointe permettent souvent de débloquer des paliers dans la conception d’objets moins coûteux à produire et tout de même plus avancés. Samsung évoque ainsi sa volonté de se concentrer sur les disques SSD de plus de 10 To, qui semblent être beaucoup demandés en ce moment.

Partager sur les réseaux sociaux