Samsung cherche actuellement à vendre ses écrans OLED pour smartphone, la demande pour l'iPhone X étant plus faible que prévu.

Il paraît que le succès de l’iPhone X est moins ébouriffant que prévu, ce qui n’empêche pas Apple de signer un trimestre fiscal record. En revanche, les ventes décevantes du téléphone premium de la firme à la pomme ne font franchement pas les affaires de Samsung. Un paradoxe, en apparence, puisque les deux géants sont concurrents.

Sauf que le fournisseur du magnifique écran OLED de l’iPhone X n’est autre que la firme sud-coréenne. Selon le média Nikkei Asian Review, elle avait anticipé en produisant davantage d’écrans… Et se retrouve désormais avec un stock à refourguer. Le hic ? Il y a peu d’acheteurs susceptibles de faire son bonheur à l’heure actuelle.

L’OLED plus cher que le LCD

Les smartphones faisant de l’OLED l’un de leurs principaux arguments appartiennent encore au segment haut de gamme. Une vérité qui réduit le champs de Samsung quand il s’agit de trouver d’autres partenaires. Par exemple, les constructeurs chinois ne sont pas encore prêts à franchir le pas, eux qui visent la pénétration avec des prix agressifs, donc des coûts maîtrisés. Aujourd’hui, l’OLED reste plus cher que le LCD, technologie toujours privilégiée par une majorité de firmes.

Pire, selon les analyses fournies par le cabinet IHS Market, Samsung rencontrerait aussi des difficultés à utiliser ses écrans pour ses propres produits, constatant une baisse à ce sujet en 2017. Sans compter que sa domination jusqu’alors presque sans partage sur le marché pourrait se terminer à l’avenir : LG Display ou encore les chinois BOE Technology Group et Tianma Micro-electronics veulent également leur part du gâteau. Et on peut penser que la demande en écrans OLED sera, alors, beaucoup plus forte qu’elle ne l’est aujourd’hui, avec des coûts revus à la baisse.

Partager sur les réseaux sociaux