Dyson veut sa part du gâteau dans le marché de la voiture électrique. Et le géant ne compte pas s'arrêter à une seule voiture.

En septembre dernier, James Dyson était tout heureux d’annoncer que Dyson, connu pour ses aspirateurs, ses ventilateurs ou encore son sèche-cheveux à 400 euros, lancera une voiture électrique en 2020. Une ambition qui existe chez lui depuis des années et qu’il a désormais envie de transformer en réalité au travers de la conception d’un véhicule révolutionnaire et à la pointe. Un projet chiffré à 2,3 milliards d’euros et qui ne devrait pas être un one-shot si l’on en croit des propos rapportés par le Financial Times. Ainsi, Dyson devrait à terme commercialiser une gamme de voitures, comme le fait aujourd’hui Tesla avec ses modèles X, S et 3.

Dyson veut battre Tesla

D’ailleurs, Dyson devrait en toute logique épouser la même trajectoire que Tesla. D’abord en sortant un premier modèle très haut de gamme, très cher et en quantité limité (comme la première génération du Roadster) mais pas nécessairement orienté sport. Ensuite, la firme proposerait deux autres voitures davantage orientées vers un marché de masse (comme la Model 3). Dans tous les cas, Dyson entend se focaliser sur deux technologies permettant d’aboutir à un véhicule très efficient : les matériaux légers type fibre de carbone et les batteries solides. Soit de quoi rêver d’une autonomie assez conséquente.

Le fait est que Tesla a peut-être trouvé à qui parler. Comme le constructeur américain, Dyson est une entreprise portée sur l’innovation et les produits au positionnement fort sur des marchés très conventionnels. Certes, Dyson a un sacré train de retard sur Tesla. Mais on a hâte de voir comment il entend nous faire rouler de manière propre, sécurisée et connectée dans les années à venir.

Partager sur les réseaux sociaux