Faisant suite au rachat de Movie System par Canal+, la chaîne a lancé en test son service de vidéo à la demande CanalPlay. Etant donnés les prix, les DRM et le catalogue proposés, le P2P devrait toujours séduire davantage que l’offre payante…

La vidéo à la demande (VOD) sur Internet est un secteur encore déserté par les acteurs français. Il n’y avait guère que Netcine, un service proposé par la société Moviesystem, laquelle a été rachetée (.pdf) par Canal+ en mai dernier, et rebaptisée Canal+C’est ainsi grâce à cette acquisition que le groupe a lancé la version bêta de son service de VOD CanalPlay, destiné à totalement remplacer le service de Moviesystem.

Celui-ci « donne la possibilité de louer un programme à l’unité au prix de 4,99 euros pour les films en nouveautés, 3,99 euros pour les autres programmes du catalogue, et 6,99 euros pour les films pour adultes« . Au menu, environ 350 films de cinéma, et autant de films pornographiques. Canalplay a également pensé à l’amusement des enfants avec 30 volumes de dessins animés de 5 ou 6 épisodes.

Canal+ affiche « une durée de location de 30 jours permettant de stocker/réserver vos programmes et de décider de le visionner quand vous le souhaitez« . Le groupe précise qu’une fois lu une première fois, le client ne dispose plus que de 24H pour revoir le film une seconde fois. Ces restrictions sont bien sûr appuyées par un DRM, servi par Microsoft à travers sa technologie Windows Media 10.

Enfin, deux points sont à noter dans l’aide de CanalPlay.

Le premier est drôle. Question : « Est ce que je peux regarder mon film en déplacement ? ». Réponse : « Oui […] Si vous êtes équipé d’un ordinateur portable ». Impossible de transférer le contenu d’un PC à un autre ou de re-télécharger le film sans payer si l’on a oublié son portable chez soi.

Le deuxième est un mensonage. Question : « Est-il possible de graver un programme sur un CD ou DVD ? ». Réponse : « CanalPlay propose le téléchargements de films en location, or il est interdit de copier des contenus locatifs en France

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !