Le W3C a mis en place un groupe de travail chargé de définir une interface de programmation pour un standard peer-to-peer dans les navigateurs web. Ce standard servira à établir une communication en temps réel (audio / vidéo) entre internautes, sans passer par une application ou un module particulier.

Actuellement chargé de développer le HTML 5, dont les spécifications doivent être finalisées en 2014, l’organisme de standardisation W3C s’intéresse aussi à la technologie peer-to-peer. Le World Wide Web Consortium a mis en place un groupe de travail dédié à l’écriture d’une interface de programmation (API) afin de permettre l’établissement d’une communication en temps réel à travers les navigateurs web.

Il est notamment indiqué que cette API doit permettre l’établissement d’une connexion peer-to-peer entre les navigateurs web, indépendamment des protocoles réseau utilisés pour établir des connexions entre les pairs. L’objectif est de pouvoir faire transiter des contenus audio et vidéo sans passer un programme spécifique ou un module particulier.

L’API devra également être capable de détecter le matériel présent sur l’ordinateur, comme une webcam, des haut-parleurs ou un microphone. L’interface de programmation devra être capable d’encoder et de décoder les flux audio / vidéo et d’effectuer certains traitements. Il faudra que les flux puissent circuler sans être gênés par un pare-feu ou un routeur NAT.

D’après la feuille de route mise en ligne par le World Wide Web Consortium, un premier brouillon de ces spécifications sera disponible dès cette année, au troisième trimestre. Plusieurs étapes surviendront au cours de l’année prochaine pour affiner le document de travail et améliorer les fonctionnalités des API. La recommandation finale devrait être publiée au cours du premier trimestre 2013.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !