Si vous souhaitez savoir quel est votre poids en P2P, le logiciel Parent File Scan dévoilé par l’association américaine de l’industrie cinématographique pourrait vous y aider. Prenez le nombre de vos fichiers MP3, de vos fichiers AVI, mélangez le tout avec le nombre d’applications P2P installées, et il ne reste plus qu’à calculer votre score…

Annoncé en novembre dernier, le logiciel Parent File Scan promu par la MPAA vient de paraître. Il s’agit d’un outil conçu par le danois DtecNet Software ApS dont le but est de lister tous les fichiers susceptibles d’avoir été piratés, et de proposer la désinstallation de tous les logiciels de P2P détectés.

La stratégie anti-P2P de la MPAA est simple. Elle consiste à faire peur aux parents en leur faisant croire que les réseaux Peer-to-Peer sont infestés de virus et remplis de pornographie (la réputation qu’avait Internet dans son ensemble il y a moins de 10 ans). Elle fournit alors un outil extrêmement simple d’utilisation, garanti 100% idiotproof, qui permet à la ménagère de se débarrasser de toutes ces infections.

Le logiciel procède à un scan des disques durs et liste l’ensemble des fichiers MP3 et vidéos trouvés. Libres de droits ou non, légalement acquis ou non, tout est considéré suspect par le logiciel. S’ensuit alors le listing des applications P2P installées, avec bien sûr invitation à les supprimer. Et le logiciel se montre exhaustif, en reconnaissant même jusqu’aux clients BitTorrent non officiels.

Rassurons-nous, la MPAA n’a pas été jusqu’à créer un logiciel mouchard. « Le logiciel ne transmet aucune information à propos de vous, de votre ordinateur ou de son contenu« , assure le contrat de licence.

Télécharger Parent File Scan :

http://dtecnet.purestatic.com/

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !