Alors que la Playstation 3 ne semble pas partie pour s’imposer dès cette année sous les sapins de Noël, certains développeurs commencent déjà à ne s’intéresser qu’à elle pour le développement de leurs nouveaux jeux. Sa puissance, encore peu mise en avant par rapport à la Xbox 360, est en effet séduisante pour les studios. C’est ainsi que le directeur général du studio allemand Guerilla Herman Hulst et le producteur du jeu Killzone 2 Steven Ter Heide ont expliqué à PlayStation Magazine UK leur choix de ne porter le jeu que sur Playstation 3.

« Nous tirons énormément avantage de l’architecture de la PS3. Je pense fermement que ce que nous avons montré de ce que nous pouvions tirer de cette machine serait difficile, voire impossible, avec une machine concurrente », estime ainsi Merman Hulst. Le producteur Steven Ter Heide renforce : « je dirais impossible. Nous ne pouvons littéralement pas faire cela sur aucune autre machine que la PS3. Si vous développez un jeu multiplateformes, et que vous faites attention à votre budget, vous devez trouver un dénominateur commun entre les systèmes et dire : c’est pour cela que je développe. Alors que quelqu’un concentré sur une seule plate-forme peut vraiment tirer avantage de tout ce qu’elle a à offrir ».

« Pour dire les choses simplement, la Xbox 360 n’a pas le Sixaxis ou le Blu-Ray. Le niveau que vous avez vu fait 2 GO. Nous avons vraiment besoin du Blu-Ray pour faire ce jeu. Je ne sais pas combien pourrait tenir sur la Xbox 360 sans prendre certains raccourcis », ajoute Heide.

Bien sûr, le fait que Guerilla Games appartienne directement à Sony Computer Entertainment n’est peut-être pas tout à fait étranger au discours anti-Xbox 360 et au lot d’éloges en faveur de la Playstation 3. Reste qu’au final ce sont les joueurs qui décideront. Et pour le moment, ils semblent choisir… la Wii.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !