Epic Games a saisi la justice pour faire cesser les agissements d'un YouTubeur qui montre et vend des outils de triche pour Fortnite.

Epic Games n’aime pas les tricheurs sur Fortnite. Et encore moins ceux qui font la promotion de pratiques illégales via des vidéos partagées sur Internet. Le YouTubeur Golden Modz, qui pèse plus de 1,7 million d’abonnés, l’a appris à ses dépends. Selon les informations de TorrentFreak publiées le 12 octobre 2018, le studio n’a pas hésité à saisir la justice pour attaquer le vidéaste et, par extension, envoyer un signal à tous les autres.

Cette action s’ajoute à la récente acquisition de Kamu, entreprise spécialisée dans la lutte anti-triche, par Epic.

Outils de triche Fortnite // Source : GoldenGodz

Modifier le code source du jeu pour gagner des avantages

La plainte à l’encontre de Golden Modz, alias Brandon Lucas, et de Colton Conter, son partenaire, s’articule autour d’une violation de copyright. Les intéressés se seraient rendus coupables de modifier le code source du jeu. Dans ses vidéos YouTube, Modz met en avant ce qu’il appelle des « pouvoirs magiques ». Plus grave encore, il vendait ces outils de triche sur un site : comptez 54,99 dollars pour 30 jours, 299,99 dollars pour un pack à vie.

En octobre 2017, Epic avait déjà frappé à la porte de la justice pour mettre fin aux agissements de deux tricheurs notoires de Fortnite. La société réclame des dommages et intérêts.

Le 22 septembre 2018, Golden Modz a publié naïvement une vidéo intitulée « I am getting sued by Fortnite » («  Je suis attaqué en justice par Fortnite… »), dans laquelle il mentionne plusieurs contenus supprimés. À noter qu’il a déjà prévu une solution de secours : une deuxième chaîne youtube « au cas où ».

N’ayant visiblement pas conscience de ses actes, il indique : « J’ai l’impression que je suis discriminé par Epic Games, vous savez, je suis juste un gamin qui fait des vidéos YouTube que beaucoup de gens apprécient ». Il appuie ses propos en disant que d’autres vidéastes font comme lui. Mais les concernés n’ont peut-être pas 1,7 million d’abonnés…

Partager sur les réseaux sociaux