Nous avions évoqué précédemment les deux saisons de l’adaptation du light novel. Mais la saga SAO est aussi sortie en long-métrage dans les salles françaises l’an passé et un spin-off a été diffusé au printemps dernier sous la forme d’une nouvelle série TV.

Ordinal Scale

Après l’énorme succès de la série TV, il est logique que la Sword Art Online montre des ambitions en allant s’afficher dans les salles de cinéma. Mais attention, il n’est pas question d’un long-métrage compilant l’histoire de la série comme les studios d’animation aiment si bien le faire. Le film SAO : Ordinal Scale est un scénario original et une vraie proposition de cinéma.

En France, nous avons eu la chance de découvrir le film seulement quelques semaines après sa sortie japonaise (le 18 février 2017). Les fans avaient répondu à l’appel avec 75 000 entrées sur toute son exploitation et les recettes mondiales se sont élevées à plus de 30 millions d’euros. Un chiffre certes modeste comparé aux blockbusters américains, mais tout à fait louable pour une production de cette envergure.

Un nouveau jeu, Ordinal Scale, fait sensation auprès des gamers. Contrairement à ALfheim Online qui se joue avec l’Amusphère, un casque de réalité virtuelle, Ordinal Scale se joue en réalité augmentée. L’utilisateur dispose d’un casque révolutionnaire, l’Augma, qui lui permet de superposer les évènements du jeu à la réalité. Bien qu’Asuna et ses amis soient accros, Kirito n’est pas tenté par l’expérience car il ne retrouve pas les sensations du virtuel. Mais lorsque d’anciens boss de SAO commencent à apparaître et que certains fantômes du passé ressurgissent, il décide de franchir le pas…

© REKI KAWAHARA/PUBLISHED BY KADOKAWA CORPORATION/SAO MOVIE Project/@Anime

Le passage sur grand écran de franchise lucrative se fait souvent dans la douleur. One Piece, Naruto, Hunter X Hunter… comptent tous des longs-métrages très en deçà de leur série TV respective. Ceci tient aux histoires indépendantes qui ont été écrites sans avoir consulté l’auteur original. Il existe bien sûr des exceptions comme pour Fullmetal Alchemist avec le formidable L’Étoile sacrée de Milos de Kazuya Murata, mais elles sont rares. Pour Sword Art Online : Ordinal Scale, non seulement Reiki Kawahara a co-écrit le scénario avec Tomohiko Itô, mais surtout, l’histoire se situe dans la continuité et ajoute une transition bien venue entre les arc Mother’s Rosario et Alicization.

Le réalisateur Tomohiko Itô n’en est pas à sa première expérience cinématographique. En effet, lorsqu’il était encore chez Madhouse Studios, il fut l’assistant de Mamoru Hosoda sur La Traversée du temps et Summer Wars. Il n’est donc pas étonnant de voir que Sword Art Online franchit le cap du grand écran sans encombre. Doté d’un budget confortable, le film bénéficie d’une réalisation solide ponctuée de nombreux morceaux de bravoure. Principalement des affrontements contre les boss avec notamment en bonus celui du fameux palier 100 du jeu SAO. Durant cette séquence gonzo, la plupart des personnages de l’univers s’allient pour battre cet ultime ennemi. Les mauvaises langues crieront au fan service, tandis que les autres prendront plaisir devant la scène la plus folle de la saga visuellement.

© REKI KAWAHARA/PUBLISHED BY KADOKAWA CORPORATION/SAO MOVIE Project/@Anime

Les thématiques d’Ordinal Scale restent tout à fait dans la lignée des deux premières saisons. Les répercussions de l’affaire SAO sont directement liées aux motivations du bad guy. Malgré des méthodes évidemment condamnables, il souhaite juste retrouver sa fille qui lui a été prise par le jeu. Un bémol toutefois sur Eiji : son homme de main et l’antagoniste principal de Kirito. La confrontation attendue entre les deux guerriers du virtuel s’avère au final décevante (difficile de passer après Death Gun). Même s’il laissera sur la touche les néophytes à l’univers de Reiki Kawahara, le film joue parfaitement son rôle de « saison 2,5 » tout en concluant de bien belle manière le travail de Tomohiko Itô sur la franchise.

Le film est disponible en coffret collector combo DVD/Blu-ray sur Anime-Store.

Alternative Gun Gale Online

Après le film, c’est au tour du spin-off de Keiichi Sigsawa et Kouhaku Kuroboshi (auteurs de L’Odyssée de Kino) d’être adapté en animé. La grosse nouveauté est que A-1 Pictures et Tomohiko Itô ne sont pas impliqués cette fois. Il s’agit ici de Studio 3Hz, petite structure créée en 2013 par des anciens animateurs de Kinema Citrus et qui s’est fait connaître avec Dimension W et Flip Flappers en 2016.

À la tête de cette adaptation : les expérimentés Masayuki Sakoi et Yôsuke Kuroda. Le premier a réalisé nombre de séries, notamment Celestial Method, le tout premier titre de Studio 3Hz. Quant au second, c’est l’un des scénaristes les plus connus au Japon. Parmi les titres marquants, on peut citer Excel Saga, Gungrave, Gundam 00, Trigun, Infinite Ryvius… ou encore récemment My Hero Academia.

Karen est une étudiante complexée par sa grande taille et les mondes virtuels lui permettent d’endosser la peau d’une toute autre personne. C’est ainsi qu’elle crée Llenn dans le jeu Gun Gale Online. Elle devient alors, en apparence, une mignonne petite fille qui se révèle être démoniaque dès qu’elle évolue sur le champ de bataille. Un jour, Llenn fait la rencontre de la mystérieuse Pitohui. Sur ses conseils, elle décide de participer à une Squad Jam.

©2017 KEIICHI SIGSAWA/KADOKAWA CORPORATION AMW/GGO Project/Wakanim

Il va de soi que cette adaptation n’existe que pour surfer sur le succès de la franchise tout en espérant booster les ventes du light novel. Alternative Gun Gale Online est ainsi clairement moins ambitieux que la série principale dans le fond comme dans la forme. Par exemple, le chara design n’est pas aussi soigné que celui de Shingo Adachi. Ici l’action prime et une large partie de l’intrigue se déroule exclusivement durant des Battle Royale (appelé ici Squad Jam).

Seulement voilà, il est difficile de ne pas prendre plaisir devant ce jeu de massacre. Surtout quand la ténébreuse Pitohui décime ses adversaires à tour de bras dans de surprenantes explosions de violence. Certes cela ne vole pas forcément très haut, mais en apéritif avant d’enchaîner avec la saison 3 de SAO, c’est idéal.

Les 12 épisodes de Alternative Gun Gale Online sont disponibles sur Wakanim.

Partager sur les réseaux sociaux