Facebook a sécurisé les droits de diffusion de la Liga, le championnat de foot espagnol, pour la zone indienne. Le marché est immense.

En France, il faut multiplier les abonnements pour regarder du football dans les meilleures conditions. Dans la zone indienne, un simple compte Facebook suffit. Tout au moins pour regarder la Liga, championnat de football espagnol qui ne manque pas de stars (Lionel Messi, Antoine Griezmann), ni de grosses équipes (Real Madrid, FC Barcelone).

En effet, La Liga a officialisé un partenariat avec Facebook portant sur les droits de diffusion pour les trois prochaines saisons. Concrètement, les 380 matches de chaque exercice seront proposés gratuitement à celles et ceux vivant en Inde, en Afghanistan, au Bangladesh, au Népal, aux Maldives, au Pakistan, au Sri Lanka et au Bhoutan. Et sans aucune publicité dans un premier temps.

Un potentiel d’audience de 350 millions d’utilisateurs

Dans des propos relayés le 13 août 2018 par Reuters, Alfredo Bermejo, à la tête de la stratégie digitale pour La Liga, s’est réjoui de la bonne nouvelle. Il a surtout conscience du potentiel en termes d’audience, chiffrée à 270 millions d’utilisateurs rien qu’en Inde (348 pour la zone). En 2017, la page Facebook du championnat aurait accueilli 2,2 millions de fans supplémentaires en provenance de cette région du monde.

Facebook, qui s’est déjà investi dans le sport en diffusant des matches de MLB (baseball), n’a pas communiqué sur le montant déboursé pour sécuriser les droits. Précédent détenteur, Sony Pictures Network aurait payé 32 millions de dollars pour la période 2014-2018.

Toutefois, Facebook ne souhaite pas faire tout et n’importe quoi en multipliant les contrats. Sur ce point, Peter Hutton, directeur du département Global Live Sports, précise : «  Nous sommes en train de finaliser d’autres partenariats mais il n’est pas question de tout acheter non plus. » Il voit d’abord ce rapprochement avec la Liga comme une expérimentation qui permettra de garder un maximum d’options ouvertes. 

En revanche, n’espérez pas profiter de cette aubaine pour regarder Lionel Messi sans rien payer : Facebook veillera à ce qu’il n’y ait aucune fuite extérieure et s’assurera que seuls les habitants du sous-continent indien puissent profiter des rencontres espagnoles sur sa plateforme.

Crédit photo de la une : La Liga

Partager sur les réseaux sociaux