Hasbro et Blizzard Entertainment se sont associés pour commercialiser des jouets en forme de pistolet Overwatch, tirant des billes en mousse. Ils sortiront en 2019.

Mise à jour du 6 août 2018 :

Comme prévu, Nerf et Blizzard Entertainment se sont associés pour plusieurs reproductions des armes des héros Overwatch. Après le fusil du Faucheur, le duo lève le voile sur le pistolet de D.VA. Appartenant lui-aussi à la gamme Rival, il pourra contenir trois billes de mousse et tirer à une vitesse de 24 mètres par seconde. 

Nerf Overwatch // Source : Blizzard/Hasbro

Article original du 23 juillet 2018 :

Vous en avez marre de perdre à Overwatch  ? Peut-être aurez-vous l’occasion de vous venger dans la vraie vie grâce à un partenariat entre Hasbro et Blizzard Entertainment. À l’occasion du Comic-Con International de San Diego, le duo a effectivement levé le voile sur un jouet qui en fera rêver plus d’un : un pistolet Nerf à l’effigie de l’arme du personnage Faucheur — via Business Wire le 20 juillet 2018.

Appartenant à la gamme Rival, capable d’accueillir 8 minutions et doté d’un cran de sécurité, ce Nerf Reaper Wight Edition tire des billes en mousse — et non pas des fléchettes — à une vitesse pouvant atteindre les 27 mètres par seconde. Soit de quoi s’organiser de joyeuses batailles en-dehors des serveurs d’Overwatch, FPS multijoueur revendiquant aujourd’hui 40 millions de joueurs.

Qui veut devenir le Faucheur ?

Les fans de produits dérivés s’y attendaient : en mai dernier, Blizzard Entertainment avait partagé sur Twitter une courte vidéo teaser dévoilant son association à Nerf. Bien évidemment, ce jouet aux couleurs du Faucheur ne sera pas le seul dans les rayons, et d’autres Héros auront droit à leur produit. En plus des fans, ce sont les cosplayeurs qui seront ravis, même s’il faudra procéder à quelques retouches (les armes du Faucheur sont noires, non pas blanches).

Le Nerf Rival Overwatch Reaper Wight Edition sera lancé en 2019 à un prix inconnu. Au regard des tarifs habituels de la marque et de la licence Overwatch appliquée, il faut s’attendre à lâcher plusieurs dizaines d’euros pour incarner le Faucheur — sachant que les vrais en achèteront deux. 

Partager sur les réseaux sociaux