Niantic Labs a inscrit les règles qu'il appliquera à l'article des tricheurs. Les sanctions seront graduelles.

Alors que Pokémon Go vient de fêter ses deux ans, Niantic Labs a décidé d’officialiser ses mesures anti-triche. Depuis son site officiel, le studio a promis un environnement sain et accueillant aux utilisateurs : voilà pourquoi il est aujourd’hui important et nécessaire d’inscrire des règles noir sur blanc.

Niantic Labs considère comme de la triche des falsifications de données GPS (pour capturer certains Pokémon disponibles uniquement à certains endroits) ou encore l’utilisation de logiciels tiers pour accéder au client de l’application. Néanmoins, il se montrera assez miséricordieux dans son approche avec un système à trois paliers, équivalent à deux secondes chances accordées.

Pokémon Go. Niantic Labs

« Tout le monde peut faire des erreurs »

Si certains comportements sont susceptibles de conduire à un bannissement immédiat, Niantic Labs opte pour une politique disciplinaire davantage accès sur la prévention que la sanction pure et simple. « Si vous avez reçu une alerte, ne l’ignorez pas. Assurez-vous de ne plus commettre aucune transgression », indique-t-il aux joueurs malavisés. Un conseil au ton très paternel. 

Si vous avez triché une fois, vous recevrez d’abord une première alerte prenant la forme d’une notification indiquant que vous avez été pris la main dans le sac. Durant sept jours, vous rencontrerez moins de créatures rares et vous serez peut-être exclus des Raid EX. 

En cas de récidive, la punition passera au stade supérieur avec un accès au compte interdit pendant une période de 30 jours. 

Et si jamais vous n’avez toujours pas retenu la leçon, Niantic Labs vous bannira définitivement à la troisième triche. Bien sûr, les concernés auront la possibilité de faire appel de la décision s’ils estiment qu’elle a été prise par erreur. 

Crédit photo de la une : Niantic Labs

Partager sur les réseaux sociaux