La série House of Cards reviendra pour une dernière saison centrée sur le personnage de Claire Underwood le 2 novembre 2018, alors que l'acteur Kevin Spacey a été évincé du tournage après des accusations de harcèlement sexuel. Pour Netflix, cette éviction donne lieu à une campagne promotionnelle qui vire à la performance d'équilibriste.

C’est comme s’il n’avait jamais été là. Après une bande-annonce publiée début mars, Netflix continue la promotion de la saison 6 de House of Cards, sa première série originale au succès mondial, sans faire mention de l’acteur Kevin Spacey, qui a incarné le vil politicien Frank Underwood pendant cinq ans.

Dans un communiqué envoyé le 11 juin 2018, Netflix a confirmé l’angle de la dernière saison d’House of Cards  : c’est au tour de Claire Underwood de goûter au pouvoir. « Robin Wright, lauréate d’un Golden Globe et nommée aux Emmy Awards, revient dans le rôle de présidente des États-Unis dans la sixième et dernière saison de la série primée House of Cards », décrit le court texte.

Mais derrière cette mise en avant de Claire Underwood, il y a évidemment un énorme malaise. Les prémices de cette campagne de promotion montrent surtout combien Netflix marche sur des œufs, depuis les nombreuses polémiques qui ont mené au renvoi de Kevin Spacey.

Une éviction très coûteuse

Alors que la saison six de House of Cards était déjà en phase de tournage, l’acteur Anthony Rapp a déclaré le 30 octobre 2017 que Kevin Spacey lui avait fait des avances lorsqu’il avait 14 ans. Par la suite, d’autres avaient dénoncé des agressions sexuelles présumées, accusant directement l’acteur.

Netflix a d’abord mis en pause le tournage de House of Cards avant de prendre la décision de renvoyer Kevin Spacey, mais pas d’annuler la sixième saison. Il a donc fallu entièrement la réécrire ainsi que tourner de nouvelles scènes, ce qui a fait perdre des millions à la multinationale américaine. Lors de la présentation de ses résultats au quatrième trimestre de 2017, Netflix avait montré avoir perdu 39 millions de dollars à cause de « projets jamais diffusés ». Parmi eux : la saison de House of Cards et un second spectacle du comédien Louis C.K. annulé après qu’il avait admis avoir eu un comportement sexuel inapproprié avec plusieurs femmes.

House of Cards. Netflix

Était-il trop coûteux de mettre un terme à la production de cette sixième saison, au vu des moyens déjà mobilisés ? Très récemment, la chaîne gratuite ABC a décidé d’annuler la série lucrative Roseanne après un tweet raciste de l’actrice principale, tirant un trait sur des dizaines de millions d’euros de recettes publicitaires.

Une communication prudente

La décision de Netflix a en tout cas des conséquences dès aujourd’hui, alors que la mise en ligne de ce volet final n’est prévue que pour cet automne 2018. Alors que le communiqué envoyé à la presse égraine le nombre de récompenses obtenues par la série, ses acteurs et ses réalisateurs (Golden Globes, Emmys, Producers Guilde Award, Directors Guilde Awards), il n’est ainsi fait à aucun moment mention des victoires de Spacey, détenteur d’un Golden Globe et nommé cinq ans d’affilée aux Emmy Awards. Impossible de parler de l’acteur aujourd’hui persona non grata, donc, mais impossible aussi d’oublier la tête d’affiche qui a porté la production pendant des années.

Au-delà du public, peu dupe de ces omissions volontaires, c’est aussi l’actrice Robin Wright qui pâtit de cette décision. La série dont elle prend enfin la tête — alors que l’intrigue prenait déjà naturellement ce chemin — va se clôturer dans une atmosphère crispante, sans qu’elle n’ait pu en prendre les rênes sereinement.

Cet article a été publié originalement le 11 juin 2018.

Partager sur les réseaux sociaux