La mise à jour 3.5 de Fortnite permet de (re)découvrir le mode temporaire à 50 contre 50. Un mode beaucoup moins égoïste par définition.

Epic Games a déployé la mise à jour 3.5 de Fortnite, l’occasion d’introduire quelques correctifs, d’ajouter une mitrailleuse légère et, surtout, de proposer une nouvelle fois aux joueurs la possibilité de prendre du plaisir sur le mode temporaire à cinquante contre cinquante. Le studio n’a pas manqué d’apporter quelques retouches à ces parties moins centrées sur la nécessité d’être le meilleur à tout prix. Ici, le but est de faire gagner sa team, donc de miser sur la collaboration, l’entraide et la communication pour remplir cet objectif. L’antithèse du chacun pour sa peau propre au genre Battle Royale dans lequel s’inscrit Fortnite.

De la solidarité dans Fortnite

Dans le mode 50vs50 de Fortnite, il est donc indispensable de collaborer, de ressusciter ses coéquipiers, de goûter au sens du sacrifice quand des camarades se font dézinguer. C’est une autre façon d’apprécier le phénomène d’Epic Games. Le mode force, nécessairement, à s’ouvrir aux autres, majoritairement des joueuses et joueurs que l’on ne croisera peut-être plus jamais. Sur ce point, The Verge n’a pas peur d’évoquer «  des grands moments de camaraderie partagés par des inconnus  ».

En proposant de telles sessions, Fortnite n’est plus si différent des autres jeux multijoueurs s’articulant autour de deux équipes qui s’affrontent. Mais il apporte un peu de fraîcheur et beaucoup de spectacle à l’expérience.

Les parties à 50vs50 sont aussi l’opportunité pour les nouveaux venus de perfectionner certaines facettes du gameplay. Comme le soulignent nos confrères de Polygon, la structure du mode, séparant deux équipes dans l’obligation de se rejoindre sur un point clef et identifié au bout de dix minutes, offre par exemple du temps pour maîtriser la construction en restant dans son coin jusqu’au bouquet final — une bataille géante impliquant des dizaines de participants dans un espace restreint. Une conclusion qui peut effrayer les néophytes, même s’ils seront rassurés de ne pas y aller seul.

Partager sur les réseaux sociaux