Désireuse d'être, à l'instar de Netflix ou Amazon, primée lors de la grand-messe du cinéma, la filiale de Google va produire en interne le long-métrage « Vulture Club ». Pour mieux séduire les cinéphiles avertis, la vénérable Susan Sarandon, éternelle figure de Thelma et Louise, occupera le premier rôle.

YouTube s’attaque au 7e art. À l’instar d’Amazon, la filiale de vidéos de Google a annoncé mercredi 21 mars qu’elle allait produire en interne un long-métrage taillé pour les salles obscures.

Et le projet s’annonce déjà des plus peaufinés, comme le rapportent nos confrères de Variety. Nommé Vulture Club, le film narrera les tribulations d’une infirmière urgentiste dont le fils, journaliste, a été enlevé par une organisation terroriste. Pour mieux séduire les cinéphiles, YouTube a casté la vétérane Susan Sarandon, connue et saluée par la sphère hollywoodienne pour ses différentes partitions dans les cultissimes Thelma et Louise ou The Rocky Horror Picture Show. Edie Falco (Les Sopranos) et Matt Bomer (FBI : duo très spécial) lui donneront la réplique. Chapeauté par l’Irano-Américaine Maryam Keshavarz (En secret), le long-métrage est actuellement en postproduction.

L’Oscar comme Saint-Graal

Les plus pointilleux relèveront toutefois qu’il ne s’agit pas exactement de la première immersion de la plateforme au cinéma. En 2016, la filiale Youtube Red avait déjà distribué dans les salles Lazer Team, petite comédie de science-fiction sans prétention au budget réduit et au casting formé d’inconnus au bataillon. Vous l’aurez sans doute compris, Vulture Club a infiniment plus d’ambitions. Dont celle à peine dissimulée de participer à la course aux Oscars, voire de glaner une ou plusieurs statuettes.

En effet, si l’oeuvre respecte son agenda et sort bien en 2018, elle sera de facto tout à fait éligible. Fait d’ailleurs amusant : la comédienne Susan Sarandon a déjà obtenu l’une des précieuses récompenses pour sa prestation dans Dead Man Walking en 1995. Si Vulture Club connaît un certain succès au cours de la prestigieuse cérémonie, alors le géant de la vidéo ferait une entrée fracassante au sein de l’industrie cinématographique, rejoignant ainsi le club très sélect’ des nouveaux acteurs phares du secteur, occupé par Amazon et Netflix — eux-mêmes justement déjà primés aux Oscars.

Partager sur les réseaux sociaux