Les utilisateurs de Steam préfèrent se tourner vers les incontournables. C'est la tendance clairement affichée par les 100 meilleures ventes de l'année 2017, où il n'y a que trois nouveautés dans le top 12.

Pour Valve, les résolutions sont précédées des habituels bilans. Nous sommes le 2 janvier et le géant américain s’est donc déjà retourné sur l’année 2017, dressant la liste des cent meilleures ventes en valeur sur Steam. Comme toujours, il ne s’agit pas d’un top à proprement parler, mais de plusieurs catégories — platine, or, argent et bronze — renseignant sur les revenus dégagés par chaque jeu. Pour nous, c’est surtout l’occasion de constater que les utilisateurs de la plateforme font davantage confiance aux valeurs sûres, soit les titres qui sont sortis avant 2017.

La confiance aux valeurs sûres

Dans la prestigieuse catégorie Platine de Steam (soit les douze jeux ayant rapporté le plus d’argent), seuls trois inédits s’y nichent : PLAYERUNKNOWN’S BATTLEGROUNDS (21/12/17, mais disponible depuis mars en accès anticipé), Ghost Recon Wildlands (06/03/17) et Divinity : Original Sin 2 (14/09/17). Pour le reste, nous ne retrouvons quasiment que des indéboulonnables : GTA V, The Witcher 3 : Wild Hunt, Dota 2, Counter-Strike : Global Offensive, Rocket League, Warframe ou encore H1Z1.

En 2016, le phénomène était déjà une réalité, mais dans une proportion moindre : sur les douze ventes Platine, six étaient quand même tirées de productions nouvelles. De la moitié, nous sommes donc passés à un quart. On pourrait mettre ça sur le dos du calendrier, mais force est de reconnaître que les sorties 2017 n’ont rien eu à envier à celles de 2016 en termes de qualité (Assassin’s Creed Origins, Call of Duty : WWII, Wolfenstein II : The New Colossus, Resident Evil 7 : Biohazard, Cuphead…).

Cette tendance a bien évidemment une répercussion sur les jeux les plus joués : il n’y a que PUBG qui a réussi à s’intégrer dans la classe des titres parvenus à réunir plus de 100 000 personnes en même temps. Il est même le recordman en la matière avec un pic à plus de trois millions de joueurs enregistré lors du dernier week-end de l’année 2017. Une forme d’anomalie, en somme.

Partager sur les réseaux sociaux