L'Assemblée nationale a précisé le calendrier à venir pour sa politique en matière d'open data. Deux axes de travail sont prévus : proposer davantage de données ouvertes et faire en sorte de les rendre plus accessibles.

Dans son plan d’action pour les années à venir, l’Assemblée nationale ne va pas se contenter de dispenser des formations aux parlementaires pour mieux les armer face aux nouvelles technologies. Il y a aussi tout un volet destiné à poursuivre et étendre l’effort de la chambre basse concernant les données ouvertes (open data). Deux mesures sont d’ailleurs prévues.

Davantage de données ouvertes

La première est l’engagement de publier de nouvelles données ouvertes liées à la chambre basse. Le site dédié à l’open data parlementaire en propose déjà un certain nombre (députés en exercice, historique des députés, dossiers législatifs, débats en séance publique, amendements, votes, questions au gouvernement, réunions, etc). D’autres seront ajoutées en cours d’années.

Ces données portent notamment sur les numéros de téléphone des bureaux des élus, la liste des personnes auditionnées par les rapporteurs, celle des collaborateurs des députés ou bien les activités internationales de l’Assemblée (missions à l’étranger). Il est précisé que la diffusion de certaines de ces informations devra être dans les clous de la loi Informatique et Libertés.

« À l’usage, il est apparu que des données importantes manquent encore et pourraient être rendues publiques », relève l’Assemblée nationale pour expliquer les raisons de cet engagement. Plus précisément, certaines d’entre elles ont déjà une publication « effective », mais « elle n’est pas effectuée en open data. L’évolution consistera alors à publier l’information dans un format ouvert ».

open-data
CC Jonathan Gray

Améliorer les données ouvertes

La seconde mesure est d’ajuster les données ouvertes pour en faciliter l’accessibilité. Le jeu de données que propose l’Assemblée « se révèle difficile d’utilisation », indique le plan d’action, qui s’appuie ici sur une série d’auditions sur le sujet. « Les formats, la taille des fichiers, la richesse des informations sont trop complexes pour qui ne dispose pas de compétences informatiques élevées ».

Aussi est-il prévu d’organiser au mois d’avril un hackathon qui servira à « préciser les demandes des utilisateurs quant au format, à l’ exploitation et à l’actualisation des données publiées en open data ». Plus tard dans l’année, le format CSV sera proposé sur les jeux de données les plus réclamés. L’ensemble des données sera ensuite mis à disposition sous ce format

Autre action prévue : adapter le processus de publication des données ouvertes « pour satisfaire les besoins de mise à jour au fil de l’eau », afin d’alimenter le site dédié à l’open data, dès que les données sont disponibles, avec une actualisation en continu. « Leur actualisation, journalière, ne répond pas au besoin d’une partie des utilisateurs », relève le plan d’action. Mais ça ne sera pas avant 2019.

calendrier
CC PicJumbo

Quel calendrier ?

Déjà publié, à actualiser à chaque modification

  • Règlement budgétaire et financier de l’Assemblée ;
  • Règlement de la caisse de retraite des députés.

Avril 2018

  • Les numéros de téléphone des bureaux des députés, sur la base du volontariat ;
  • Organiser un atelier participatif pour préciser les demandes des utilisateurs quant au format, à l’exploitation et à l’actualisation des données publiées en open data.

1er trimestre 2018

  • Le compte-rendu des réunions du Bureau, de la Conférence des présidents et du Collège des Questeurs.

1er semestre 2018

  • Les informations plus précises sur le budget de l’Assemblée nationale.

Courant de l’année 2018, à une date indéterminée :

  • La liste des personnes auditionnées par les rapporteurs ;
  • La liste des entrées des représentants d’intérêts dans l’enceinte de l’Assemblée ;
  • La liste des collaborateurs des députés ;
  • Les activités internationales de l’Assemblée (missions à l’étranger) ;
  • L’indication d’un vote en scrutin solennel par délégation.

2018

  • Produire les jeux de données open data en format CSV.

2019

  • Adapter le processus de publication des données pour satisfaire les besoins de mise à jour « au fil de l’eau ».

Partager sur les réseaux sociaux