Une prise d'otage a eu lieu à Trèbes, près de Carcassonne. Les autorités et Facebook ont mis en place des dispositifs de crise -- l'application officielle du gouvernement SAIP, comme à son habitude, ne s'est pas déclenchée.

Mise à jour 15:23 : SAIP n’a pas été déclenché dans la région, ce que nous avons pu confirmer. L’application qui était censée alerter les populations en cas de catastrophe naturelle ou d’incident dangereux risque d’être, encore une fois, pointée du doigt. Elle avait pourtant été mise à jour il y a deux semaines

Mise à jour 14:50 : d’après Le Figaro, le preneur d’otage a été abattu par la police. SAIP ne s’est pas déclenché.

Une prise d’otage est en cours à Trèbes, dans le Languedoc-Roussillon. Les informations sur la situation ont commencé à circuler un peu après 11h et la situation n’est toujours pas maîtrisée. Un homme est retranché avec plusieurs otages ; la police évoque trois morts.

Pour vous informer et informer vos proches, il faut rappeler que les canaux des autorités sont ceux à suivre — les fils Twitter et autres pages qui ont fait du breaking news une spécialité ont bien souvent créé le désordre par le passé. Le compte du Ministère de l’Intérieur est alimenté en temps réel, tout comme celui de l’AFP ou celui de la préfecture de l’Aude.

Facebook a également mis en place un dispositif numérique de crise, qui comprend un Safety Check traditionnel, mais également des boutons pour proposer de l’aide — notamment pour les soignants — ou demander de l’aide. La page, régulièrement mise à jour, présente également des informations de médias partenaires qui auront été recoupées.

Si vous êtes dans la zone, nous vous rappelons qu’il est important de ne pas appeler vos proches pour éviter de saturer les réseaux téléphoniques. Il est plus judicieux de passer par les réseaux sociaux.

 

Partager sur les réseaux sociaux