Dans l'état du Maryland, Chelsea Manning va se présenter à la primaire démocrate afin de se présenter sous les couleurs du parti lors des élections de mi-mandat.

Dans le Maryland, la primaire démocrate pour l’investigation au sénat compte une nouvelle candidate. Chelsea Manning, lanceuse d’alerte récemment libérée de prison, a déposé sa candidature pour l’élection démocrate de juin prochain qui départagera les démocrates souhaitant porter les couleurs du partie aux élections de l’État.

« We got this »

Selon le Washington Post, l’ancienne soldate compte défier Ben Cardin, sénateur élu, lors de la primaire. Le siège est tenu par le démocrate depuis onze années. Lors de la course, Manning rejoint la candidature de Jerry Segal, Richard Vaughn et Debbie Wilson qui comptent également porter les couleurs du parti démocrate au terme de la primaire.

La future candidate n’a pas commenté sa participation auprès de la presse américaine. Toutefois, dimanche, Manning a confirmé ses intentions en publiant un court clip de campagne pour l’élection. Dans celui-ci, la lanceuse d’alerte se présente comme une candidate singulière et critique, dans une « époque de la haine ».

Arguant pour le changement à Washington et mettant en avant sa qualité d’outsider de la vie politique, Manning résume sa candidature par un slogan « we got this  ». « Nous n’avons pas besoin de plus, ou de meilleurs leaders, nous avons besoin de quelqu’un qui veut se battre  », dit-elle.

Libérée de prison en mai dernier, grâce à la décision de Barack Obama de commuer sa peine, Manning se trouve aujourd’hui sous le feu des projecteurs.

Son incarcération faisait suite à la publication de documents de l’armée américaine dans lesquels le rôle américain dans la guerre en Irak et en Afghanistan était non seulement questionné, mais aussi critiqué. Enfermée à la suite de sa collaboration avec WikiLeaks, Manning avait été rapidement reconnue comme une lanceuse d’alerte d’importance.

Partager sur les réseaux sociaux