La nouvelle version de Yahoo Mail, lancée le mois dernier, est très critiquée. Même les salariés du groupe ne sont pas convaincus : selon un mémo interne, à peine un employé sur quatre s’en sert.

Décidément, le ravalement de façade de Yahoo Mail ne convainc pas. Un mois après la sortie de la nouvelle version du service de messagerie, qui se rapproche désormais de Gmail, les critiques à son encontre continuent d’affluer. Même les employés de l’entreprise américaine, pourtant les premiers concernés, ne se précipitent pas pour l’adopter, signe que le résultat n’est pas à la hauteur des espérances.

Selon un mémo interne que Yahoo aurait sans doute voulu garder secret, seuls 25 % des salariés du portail web utilisent effectivement Yahoo Mail. C’est très peu et très dommageable pour l’image du produit : comment défendre en effet la qualité de la messagerie si à peine un salarié sur quatre s’en sert ?

Il faut toutefois relever que le lancement de la nouvelle version de Yahoo Mail ne s’est pas fait en douceur. De nombreux utilisateurs ont dénoncé la disparition ou le dysfonctionnement de certaines fonctionnalités, comme par exemple la possibilité d’afficher plusieurs courriers électroniques à la fois, la disparition d’anciens mails ou celle des listes de contacts.

La colère des usagers de Yahoo Mail s’est manifestée dans une pétition sur Change.org. À l’heure où nous écrivons ces lignes, pas moins de 39 200 personnes ont réclamé le retour de l’ancienne version de Yahoo Mail ou, au minimum, que l’entreprise redresse le tir en corrigeant les fonctionnalités défaillantes et en proposant celles qui ont été retirées entre temps.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.