Selon une étude effectuée par l’IFPI, plus de 40 % des internautes suédois téléchargeraient chaque jour des contenus protégés par le droit d’auteur. Ramené à la population, ce score inclut pas moins de 2,8 millions de personnes. Un score particulièrement élevé, mais qui se justifie par l’importance qu’ont pris les enjeux du numérique dans la société suédoise.

Selon une nouvelle étude menée par l’International Federation of Phonographic Industry (IFPI), pas moins de 40 % des internautes Suédois âgés de 15 à 74 ans téléchargent chaque jour des contenus protégés par le droit d’auteur.

L’étude, réalisée suite à un sondage publié sur le web, explique que plus de 2,8 millions d’internautes sont concernés, ce qui représente une augmentation considérable comparé aux précédentes analyses réalisées.

L’organisme international chargé de faire respecter les droits de l’industrie du disque dans le monde entier a estime que ces chiffres étaient particulièrement élevés, mais au regard de la situation de la Suède, ils n’étaient pas si surprenants. Depuis plusieurs années, les problématiques liées au numérique ont rapidement investi le terrain politique, après s’être solidement ancré dans la société civile. L’incroyable succès du Parti pirate aux élections européennes de 2009 ou le feuilleton de The Pirate Bay ont inévitablement contribué à cette tendance.

Selon l’IFPI, ce score pourrait être encore plus élevé, car le sondage n’a pas pris en compte les moins de 15 ans. Or, l’organisme international est persuadé que les enfants et les pré-ados sont tout aussi actifs que leurs aînés dans le domaine du peer-to-peer.

Cependant, il convient de lire ce sondage avec une certaine distance. Ce n’est pas la première fois que des données chiffrés sont manipulées à escient pour présenter les choses à son avantage. Le gouvernement britannique en sait quelque chose, lui qui n’a pas hésité à faire le grand écart entre quatre millions et sept millions de pirates pour promouvoir son plan anti-piratage.

À l’heure actuelle, la Suède est peuplée par 9,2 millions d’habitants, dont 7,3 millions sont reliés à Internet, soit un taux de pénétration de 81 %.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !