On ne peut pas nier aux Français une certaine constance. Selon un sondage BVA pour BFM et La Tribune, rendu public lundi soir, un total de 60 % des français approuvent la décision du Conseil constitutionnel de censurer le volet sanction de la loi Création et Internet*, qui crée l’Hadopi et la riposte graduée. Or c’est précisément 60 % des Français qui s’étaient déjà opposés au texte de loi dans un sondage IFOP en avril dernier. Ou plus exactement 60 % des internautes, ce qui montre soit que la population française est indissociable de la population internaute, soit que l’opposition à l’Hadopi a gagné des rangs depuis le mois dernier.

Dans le détail, la proportion de Français qui approuvent la décision du Conseil constitutionnel est de 55 % chez les sympathisants de droite, et de 68% chez les sympathisants de gauche. 30 % des personnes interrogées désapprouvent cette décision, et 10 % ne se prononcent pas.

Là, la contestation a gagné du terrain… chez les électeurs de la majorité. Dans le sondage IFOP, 51 % des internautes sympathisans UMP étaient opposés à l’Hadopi en avril dernier, contre 67 % chez les sympathisans socialistes.

* la question posée était la suivante :  » Le projet de loi Hadopi du gouvernement visant à lutter contre le téléchargement illégal vient d’être censuré par le Conseil Constitutionnel. Celui-ci refuse qu’une autorité administrative puisse couper Internet aux personnes suspectées de piratage. Dans sa décision, le Conseil a estimé que la liberté de communication et d’expression que permettait Internet était un droit plus important que le droit d’auteur. Vous personnellement, approuvez-vous ou désapprouvez-vous cette décision du Conseil constitutionnel ? »

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !