L’institut Jupiter Research a publié une nouvelle étude sur le marché de la musique en ligne. Après avoir analysé les raisons selon lui de l’insuccès des plate-formes de musique en ligne, Jupiter conclue que « la majorité des amateurs de musique en ligne ne paieront pas ». L’analyste Mark Mulligan s’est donc attaché à analyser ce qui est la seule solution d’avenir : la publicité. « Les services financés par la publicité ont le potentiel pour devenir un élément crucial des stratégies numériques de l’industrie musicale », explique-t-il. Pas sûr que cela plaise aux artistes…

Et pendant ce temps, toujours aucune nouvelle de SpiralFrog, qui devait sortir en fanfare fin 2006…

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo