Un collectif de hackers ultra-nationalistes russes a revendiqué une cyberattaque (par déni de service) contre le site impots.gouv.fr. La plateforme a subi quelques dysfonctionnements ce 9 août.

Le site impots.gouv.fr a eu droit à quelques perturbations ce 9 août. La plateforme pour déclarer ses biens étaient en panne pendant une bonne partie de la journée, indiquant : « Le site est momentanément en maintenance. Durant cette intervention, vous ne pouvez pas consulter la documentation et les actualités ni télécharger de formulaire ». Ce dysfonctionnement a pénalisé ceux qui cherchaient encore à déclarer leurs biens mobiliers au fisc, la date butoir étant le 10 août.

Cette deadline avait déjà été déplacée après un « afflux de déclarations » le 30 juin dernier. Plusieurs perturbations informatiques ont repoussé la date au 10 août finalement. Le trafic est revenu à la normale en courant d’après midi.

Le site impots.gouv.fr à 16h aujourd'hui. // Source : Numerama
Le site impots.gouv.fr à 16h aujourd’hui. // Source : Numerama

Afflux d’enregistrement ou cyberattaque de hackers russes ?

À 14h44, le collectif d’hacktivistes ultra-nationaliste russe Noname057(16) a posté une image de la page d’accueil d’impots.gouv sur leur chaîne Telegram, revendiquant une attaque par déni de service – aussi appelée DDoS – contre le site. Cette stratégie consiste à lancer des vagues de connexion dirigées simultanément vers un site précis. Si le nombre de requêtes est suffisamment élevé, le serveur n’est plus en mesure de les traiter, et la plateforme visée s’éteint. Ce type de cyberattaque est certes embêtant, mais l’impact se limite souvent à l’arrêt d’un site pendant quelques heures.

Impossible pour l’instant de confirmer que des hackers russes soient réellement à l’origine de cette panne. Noname057(16) a pour habitude de harceler la France et l’Europe avec des opérations de promotion de leur groupe. La date limite pour déclarer ses biens a également pu perturber le fonctionnement du site impots.gouv. La direction générale des Finances publiques n’a pour l’instant pas précisé l’origine de la panne.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !