Selon Bloomberg, Apple développe un casque dédié à la réalité augmentée, dans l'espoir de le commercialiser en 2020. Si la firme ne cache pas son intérêt pour cette technologie, qu'elle met déjà en avant sur iOS 11 avec l'AR Kit, elle n'a pas souhaité confirmer ni infirmer l'article de Bloomberg.

Apple ne cache pas son intérêt pour la réalité augmentée : son patron, Tim Cook, ne rate pas une occasion de mentionner son potentiel, qu’il juge révolutionnaire. Il a d’ailleurs profité de la présentation des derniers résultats financiers de la firme à la pomme pour répéter tout le bien qu’il pense de la RA : « Nous voyons déjà des [utilisations] qui transforment la façon dont vous travaillez, jouez, vous connectez à autrui ou apprenez. Pour le dire clairement, nous pensons que la réalité augmentée va changer de manière définitive la façon dont nous utilisons la technologie.  »

Ce qu’Apple ne dit pas, en revanche, c’est qu’il y croit suffisamment pour développer un casque dédié à cette technologie, selon les sources anonymes citées par Bloomberg — et que l’entreprise n’a pas souhaité commenter, elle qui avait déjà fait l’objet de prétendues fuites sur des lunettes de réalité augmentée en juin dernier.

Selon le média américain, l’appareil en cours de conception s’affranchirait donc totalement des smartphones pour s’appuyer sur son propre système d’exploitation, ROS (basé sur iOS). L’objectif d’Apple est de finaliser le produit en 2019 afin de pouvoir le commercialiser dès 2020, même si ce calendrier est susceptible de changer.

Un casque forcément ouvert ?

Pour avancer sur ce projet secret, Apple fait appel à la centaine d’ingénieurs qui compose l’équipe T288. On lui doit notamment l’AR Kit, l’ensemble d’outils mis à disposition des développeurs sur iOS 11 pour créer des applis AR sur iPhone et iPad — à l’instar d’Ikea Place, qui permet de visualiser les meubles de la chaîne dans son foyer.

Reste à voir quelle forme exacte prendrait ce casque : on l’imagine ouvert, puisque Tim Cook critiquait récemment les casques de réalité virtuelle, auxquels il reproche d’enfermer leurs utilisateurs au lieu de les tourner vers l’environnement et les personnes qui les entourent. Pour assurer son contrôle, Apple envisage une activation vocale via Siri, des boutons classiques ou des mouvements de la tête.

Le principal défi technique d’un tel produit — actuellement testé, par défaut, sur des casques HTC Vive — tient aussi à l’endurance de sa batterie : pourra-t-elle garantir un usage assez long avant son utilisateur tout en supportant cette diffusion de réalité augmentée sans support externe ? En attendant d’avancer suffisamment sur ce casque, Apple prévoit de sortir une nouvelle version d’AR Kit dès 2018, censée, notamment, faciliter les expériences multijoueur en AR.

Partager sur les réseaux sociaux