Honda a mis au point un prototype de robot humanoïde qui pourrait intervenir lors de situations d'urgence, comme une catastrophe naturelle. Épais d'une vingtaine de centimètres, E2-RD peut se glisser dans des lieux étroits et monter des escaliers.

Son nom ressemble un peu à celui de R2-D2, mais le robot E2-DR n’est pas un personnage de fiction. Présentée pour la première fois sous sa forme expérimentale par Honda en 2015, cette machine humanoïde a été créée dans un but bien précis : pouvoir intervenir en cas de situation d’urgence, notamment lors d’une catastrophe naturelle.

Bien que le constructeur automobile se soit depuis montré discret au sujet de ce robot, un document publié par des employés de la section recherche et développement d’Honda a levé le voile sur son apparence. E2-DR se donne également à voir dans une courte vidéo, qui laisse tout de même le temps d’observer comment le robot se déplace dans l’espace et s’adapte à d’éventuels obstacles.

E2-R2 peut grimper sur une échelle

Comme en témoigne cette vidéo, le robot créé par Honda est capable de se mouvoir dans un espace tridimensionnel : il parvient à se déplacer sur une échelle ou à monter des marches — tout en faisant pivoter son torse à 180 degrés si nécessaire. L’humanoïde peut aussi recevoir des contacts sans que cela ne perturbe son déplacement. En outre, E2-DR peut ramasser des débris dispersés.

Avec son 1 mètre 68 et ses 85 kilogrammes, le robot intègre une batterie lithium-ion de 1000 Wh (watt heure). E2-DR peut se glisser à travers des passages étroits faisant jusqu’à 30 centimètres de large, sa propre ossature ne dépassant pas une épaisseur de 25 centimètres. Selon Honda, cette taille pourra permettre au robot de contourner des lieux bloqués en cas de catastrophe.

25 centimètres d’épaisseur

Si E2-DR doit pouvoir intervenir en situation d’urgence, cela signifie qu’il doit être résistant à la poussière, imperméable et capable de fonctionner par tous les temps, que sa carcasse soit exposée à -10° ou 40°. Et ce d’autant plus que le robot produit lui-même de la chaleur ; ainsi, il est équipé de ventilateurs pour évacuer l’air chaud en provenance de ses composants (comme son processeur).

Malgré tout, Honda a précisé que ce robot n’était encore qu’un prototype, et qu’il restait encore du travail avant de pouvoir l’envoyer en toute confiance sur les lieux d’un drame. E2-DR doit en effet encore apprendre, entre autres, à gérer d’éventuelles collisions.

Partager sur les réseaux sociaux