Le projet Astoria, c'est terminé. Microsoft, avec le rachat de la société Xamarin, a décidé de laisser tomber le développement de l'outil qui devait faciliter le portage des applications Android vers Windows 10 Mobile.

C’était couru d’avance. Maintenant que Microsoft a mis la main sur Xamarin, une société américaine qui simplifie la création d’applications compatibles avec les principales plateformes nomades, la poursuite du développement du projet Astoria n’a plus de sens. Aussi le géant des logiciels a-t-il décidé de mettre fin à l’aventure, via une annonce publiée jeudi dans un billet de blog.

Microsoft Surface

Avec Astoria, Microsoft escomptait donner aux développeurs des outils pour faciliter le portage des applications Android vers Windows 10 Mobile et, par ricochet, les inciter à travailler sur son système d’exploitation mobile. L’idée était donc de créer des sortes de « passerelles » entre son système d’exploitation et ceux de la concurrence, en simplifiant tout le processus de conception.

De cette façon, le développeur n’avait pas besoin de repartir de zéro : l’outil de conversion devait faire le plus gros du travail et laisser, en théorie, quelques petites scories à retoucher ici et là. Sur le papier, Microsoft croyait que cette piste allait séduire les programmeurs qui n’ont pas forcément le courage de repartir de la base pour mettre leurs applications sur Windows 10 Mobile.

Microsoft met fin à Astoria et oriente ses efforts en direction de Xamarin.

Seul le programme Astoria est mis au rebut. Les autres projets du même genre (Islandwood pour iOS, Westminster pour le web et Centennial pour Windows 32 bits) sont toujours actifs, à supposer qu’ils survivent à l’absorption de Xamarin par Microsoft, qui pourrait bien devenir la seule et unique plateforme permettant à Microsoft d’être relié aux autres systèmes d’exploitation.

C’est d’ailleurs ce qu’avance Microsoft, en justifiant sa décision par la confusion supposée des développeurs à l’égard des deux ponts qui étaient proposés, l’un pour Android et l’autre pour iOS.

« Nous avons pris en compte avec attention les retours [des développeurs] et avons décidé que nous devions concentrer nos efforts sur le pont Windows pour iOS et faire un pont unique pour apporter le code mobile sur tous les appareils Windows 10, y compris la Xbox et le PC ». Quant aux développeurs Android, c’est vers Xamarin qu’il faudra se tourner.

smartphone android

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés