Le satellite Hitomi, lancé par le Japon en février dernier, ne répond plus alors que sa mission devait commencer ce samedi.

L’agence spatiale japonaise Jaxa a très probablement passé un mauvais week-end. Samedi 26 mars, elle devait commencer à travailler avec son satellite Hitomi, un télescope à rayon X qui devait contempler l’univers infini pour des missions aussi complexes que l’étude de la matière noire, des amas de galaxies, des trous noirs supermassifs ou encore, des phénomènes non thermiques. Tout cela, en théorie, permettrait de mieux comprendre la structure de notre univers. En théorie, parce qu’en pratique, Hitomi ne répond plus.

Le satellite a été lancé vers une orbite terrestre basse le 17 février dernier et devait commencer à fournir des informations aux équipes japonaises en cette fin du mois de mars — qui travaillent de concert avec la Nasa, l’Esa et l’agence spatiale canadienne. Les équipes ne comprennent toujours pas pourquoi le satellite ne répond plus mais gardent tout de même un mince espoir, dans la mesure où l’agence reçoit des signaux courts de la part du satellite et tentent de le rétablir.

Pour le moment, personne sur Terre n’a pu recevoir des informations suffisantes pour connaître l’état de santé du satellite.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés