Après 7 longues années de conflits, YouTube a pu rédiger un accord de diffusion de contenus musicaux avec la GEMA, la Sacem allemande.

Jusqu’à hier, quand elle allait sur YouTube, la population allemande se retrouvait constamment en face d’un petit écran noir comme celui ci-dessous.

unfortunately-music-content-not-available-youtube

En effet, depuis 2009, l’année où un grand conflit s’est lancé entre YouTube et la GEMA (l’équivalent de la Sacem française) sur la question des droits d’auteurs allemands, les Allemands ne connaissent pas un YouTube utilisé pour ses fonctions liées à la musique. En effet, l’organisation avait demandé à YouTube de payer ses membres à chaque visionnage d’une vidéo musicale, tandis que YouTube avait proposé de son côté, à chaque artiste, un versement forfaitaire de 8 % des revenus publicitaires sur chaque vidéo.

Inutile de dire que les négociations se sont déroulées sur une très longue période, pendant laquelle YouTube a été plusieurs fois devant les tribunaux pour payer des amendes à cause de la publication de vidéos sur sa plateforme, protégées par le droit d’auteur.

En effet, la GEMA est connue pour être l’une des organisations des droits d’auteurs les plus strictes et intransigeantes du monde. Unee analyse effectuée en 2013 a révélé que 61,5 % des 1 000 vidéos les plus populaires de YouTube étaient bloqués en Allemagne pour questions de copyright. Au moment de l’étude, les autres pays les plus censurés étaient le Soudan du Sud avec 15 % et le Vatican avec 5 %. La France, par contre, comptait seulement 1 % de vidéos inaccessibles dans ce top.

Le seul moyen pour échapper à cette véritable chasse aux sorcières était d’utiliser une adresse IP étrangère via un proxy ou un VPN.

Mais aujourd’hui, la situation a changé. Christophe Muller, Responsable des Partenariats Musicaux Internationaux de YouTube, a officiellement salué ces efforts qui ont pu « aider les membres (de la GEMA) à bénéficier de revenus et permettre l’émergence de nouveaux talents musicaux ». Cependant, les deux n’ont pas encore révélé les détails de leur accord, notamment ceux qui concernent la monétisation des artistes.

youtubevidavailablev2-4
Le gif officiel réalisée pour le nouvel accord YouTube/GEMA

Les deux ont aussi annoncé un partenariat dans le cadre du prochain lancement de YouTube Red en Allemagne, qui pourrait donner des revenus supplémentaires aux artistes. De leur côté, les bars et les clubs allemands continuent à se plaindre des tarifs exorbitants imposés par la GEMA, rappelant que le droit d’auteur n’est pas qu’une question numérique.

Les Allemands pourront notamment découvrir cette vidéo légendaire qui était bloquée jusqu’à hier soir.

 

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos