Ce mercredi matin, Twitter donnait rendez-vous aux médias pour expliquer la stratégie qu'il compte mener pour encadrer la campagne présidentielle à venir.

Jean-Daniel Lévy, directeur du département politique de l’institut Harris avait fait le déplacement pour présenter une étude commandée par Twitter sur ses utilisateurs et leur rapport à la politique.

Alors que 3,2 millions d’Américains ont suivi le dernier débat de la présidentielle  US sur Twitter et se sont échangés à ce propos plus de 17 millions de tweets, il était temps pour Twitter France de dévoiler sa stratégie dédiée à la politique et à la présidentielle à venir.

L’étude de l’institut prend tout son sens pour cette campagne présidentielle puisqu’elle fait un état des lieux de l’engagement des utilisateurs de Twitter en politique. Et il semble effectivement que le réseau social est le lieu privilégié pour les citoyens qui cherchent à s’informer et à entrer en contact avec des personnalités politiques.

Ils sont par ailleurs 73 % à se déclarer intéressés par la politique, contre 67 % des internautes français. Véritable agora, qui vire parfois aux débordements qu’on connaît, Twitter est devenu, à défaut d’être un réseau social pour amis, une vraie place politique. Et les personnalités politiques y sont ainsi plus observées que sur d’autres réseaux.

Un tweet prend souvent une importance qui dépasse largement le réseau social grâce à ses relais dans la presse et dans les médias. 49 % des internautes français considèrent ainsi que les politiques, en tweetant, s’adressent à tous les Français et non aux seuls utilisateurs de Twitter.

twitterpolitique_1_0

Les twittos sont également, selon Harris, des citoyens impliqués et qui se construisent une opinion grâce au réseau. Ils seraient ainsi 43 % à tweeter à propos de leurs propres opinions politiques et ils sont 26 % à avoir déjà changé d’avis grâce à Twitter. Le débat sur Internet n’est donc pas toujours vain (et tant mieux).

ils sont 26 % à avoir déjà changé d’avis grâce à Twitter

Face à une population d’utilisateurs qui se montrent particulièrement proches de la politique, Twitter France, à l’instar de son grand frère américain, souhaite s’impliquer techniquement pendant les primaires, de droite et de gauche, et pendant la future campagne, notamment en mettant à disposition de ses utilisateurs un outil de data visualisation en temps réel pendants les débats nommé aucoeurdesdebats.fr. Twitter France compte également organiser des événements à suivre en live.

twiiter-politique

Damien Viel, directeur général de Twitter France n’a pas souhaité annoncer des diffusions de débats, comme ce fut le cas aux États-Unis, mais le siège français du réseau social est loin d’exclure l’idée après les succès rencontrés sur les débats américains.

Malgré tout, il reste sur Twitter un paradoxe : selon Harris les twittos représentent assez bien la diversité politique des internautes français mais une bonne frange active forme un miroir déformant de l’opinion par sa présence parfois intempestives et ses propos haineux.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés