Cinq ans après avoir ouvert son iTunes Music Store, Apple réfléchit à un virage stratégique dans son modèle économique. La firme de Cupertino serait en négociation avec les grandes maisons de disques pour proposer aux acheteurs d'un baladeur l'accès illimité et à vie à leur catalogue, contre le paiement d'une sorte de taxe sur chaque iPod ou iPhone acheté.

Selon un article du Financial Times écrit sans utiliser le conditionnel, « Apple est en discussion avec les majors de l’industrie du disque à propos d’un modèle économique radicalement nouveau qui donnerait aux consommateurs un accès libre à tout son catalogue de musique sur iTunes en échange du paiement d’une prime sur ses iPod et ses iPhone« . Plutôt que de persévérer dans le modèle de la vente de musique à l’unité façon vente de tomates au marché, qui a fait son succès jusqu’à présent, Apple réfléchirait ainsi à différentes formules d’abonnement qui permettraient aux acquéreurs d’un iPhone ou d’un iPod de le remplir de musique sans payer à chaque téléchargement.

Apple imiterait ainsi le modèle « Comes With Music » de Nokia, révélé début décembre, qui propose à ceux qui achètent un téléphone mobile Nokia de bénéficier ensuite gratuitement d’un accès illimité pendant douze mois au catalogue de labels partenaires sur son Nokia Music Store. Pour le moment, la firme finlandaise n’a signé un partenariat qu’avec Universal Music Group, mais elle devrait conclure de nouveaux accords avant le lancement officiel de l’offre au second semestre de cette année.

Le Financial Times indique que selon des sources proches des négociations, le principe est acté du côté d’Apple et des maisons de disques, mais les deux butent encore sur le principal : le prix qui serait reversé par Apple aux labels lors de l’achat d’un baladeur ou d’un téléphone. Alors que Nokia verserait près de 80 $ par appareil vendu à ses partenaires, répartis en fonction des parts de marché de chacun, Apple n’aurait consenti jusqu’à présent qu’un maigre 20 $. C’est à qui craquera le premier, entre les maisons de disques attirées par le volume des ventes des baladeurs Apple, et la firme de Steve Jobs soucieuse de ne pas se faire voler la vedette par le Finlandais.

Un abonnement mensuel proposé sur l’iPhone

Une source interrogée par le quotidien américain affirme qu’une étude de marché a montré que les consommateurs seraient prêts à payer jusqu’à 100 $ de plus lors de l’achat d’un baladeur d’Apple pour avoir un accès illimité à la musique tout au long de la vie de l’appareil. Ils pourraient aussi payer entre 7 et 8 dollars par mois pour un abonnement mensuel, une formule que Steve Jobs a toujours refusé au profit de la vente à l’unité, qu’il juge plus simple à comprendre pour le consommateur. Mais l’abonnement mensuel, s’il voyait le jour, serait réservé à l’iPhone et facturé par l’opérateur mobile dans le cadre du forfait téléphonique. En revanche, la formule « à vie » sur le modèle de Nokia serait proposée à la fois pour l’iPhone et pour l’iPod.

S’il voyait le jour, l’abonnement mensuel ou à vie signerait très probablement un retour en force des DRM sur iTunes et sur les baladeurs d’Apple, un an après leur abandon par Steve Jobs. Nokia enferme ainsi les morceaux de l’offre « Comes With Music » avec un DRM Windows Media, et pourrait même faire payer la copie privée sur un CD. Apple discute de son côté avec les maisons de disques de la possibilité pour les clients de garder entre 40 et 50 morceaux par an une fois l’appareil remplacé ou l’abonnement terminé. Ce qui suppose a contrario que les autres morceaux téléchargés ne seront plus lisibles.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Seriez-vous prêts à payer votre iPod 50 euros de plus pour pouvoir le remplir légalement et à vie avec iTunes ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés