La RIAA fête aujourd’hui sa onzième vague de lettres de pré-litige à destination des universités américaines. Cette fois-ci, 22 établissements ont été ciblés. Comme d’habitude, il s’agit de donner « la chance » aux étudiants de régler leur infraction à l’amiable en versant un acompte sur www.p2plawsuits.com pour ne pas finir devant le tribunal. Et, dans les temps qui courent, vaut mieux peut être pour eux de se satisfaire de cette procédure que de voir jusqu’où la RIAA irait car on ne peut pas dire que Jammie Thomas s’en soit vraiment bien sortie dans son cas.

« Pendant les vacances de Noël, de nombreux étudiants recevront les derniers lecteurs MP3, ordinateurs, et téléphones mobiles, nous voulons leur rappeler les nombreuses options légales disponibles » commente Jonathan Lamy, vice président de la communication à la RIAA. « Pourquoi prendre le triple risque de remplir votre nouvel appareil avec des virus dangereux, les spywares qui accompagnent les sites illégaux, ou de se retrouver en conflit avec la loi et votre université ? » Quelle générosité de sa part ! On se demande d’ailleurs pourquoi l’Université de Harvard ne se trouve toujours pas dans le lot. Oh puis après tout, ses étudiants doivent déjà suffisamment être gâtés comme ça par leurs parents pour que la RIAA prenne la peine de leur offrir ce merveilleux cadeau.

« Pour ceux qui ignorent ces formidables options légales et les avertissements que nous lançons depuis des années, nous continuerons de mener des poursuites. » Une manière pour la RIAA de souhaiter une bonne année à ses étudiants bien aimés.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés