Le site de liens BitTorrent TorrentSpy pourrait devenir le site à éviter à tout prix pour les amateurs de téléchargements pirates. La Justice américaine a en effet ordonné aux administrateurs de mettre en place un log de toutes les connexions pour éventuellement communiquer les adresses IP des utilisateurs à la MPAA, le lobby d'Hollywood...

Torrentspy logo

Dans une décision du 29 mai (.pdf) dernier, la juge Jacqueline Chooljian en Californie a ordonné à TorrentSpy de logger l’ensemble des connexions réalisées sur le site de liens BitTorrent. La mesure vise à permettre à la MPAA (Motion Picture Association of America) d’obtenir l’ensemble des adresses IP des utilisateurs qui téléchargent illégalement des films en utilisant les trackers mis à disposition par TorrentSpy. La décision fait suite à la révélation il y a un an d’un accord passé entre le lobby d’Hollywood et un ancien membre de TorrentSpy pour espionner les activités du site.

La MPAA et plusieurs studios d’Hollywood avaient déposé une requête en ce sens le 12 mars, à laquelle il a donc été donné satisfaction. Les administrateurs du site de liens BitTorrent ont toutefois jusqu’à demain 12 juin pour déposer un recours et tenter de faire obstacle à la mise en place d’un dispositif qui signerait sans doute la fin de TorrentSpy. Les utilisateurs, qui veulent pouvoir télécharger en toute impunité, n’auront aucune envie que leurs données personnelles soient ainsi enregistrées et puissent être communiquées pour être ensuite exploitées dans des procédures judiciaires à leur encontre. La page d’accueil de TorrentSpy garantie d’ailleurs aux visiteurs que leurs données personnelles ne sont pas enregistrées. « Nous sommes attachés au respect de votre vie privée et nous nous battons pour vos droits« , assure TorrentSpy sur sa première page.

Concrètement, les adresses IP seront communiquées à la MPAA d’abord sous forme codée, avec un code unique pour chaque adresse IP. C’est uniquement dans un second temps que la MPAA, si elle souhaite poursuivre la personne dissimulée derrière une adresse IP, pourra demander à un juge que l’adresse IP exacte soit communiquée et que son identité soit révélée par le fournisseur d’accès.

TorrentSpy avait été visé en février 2006 par une large action qui avait englobé des sites de liens P2P (Isohunt.com, BTHub.com, TorrentBox.com, TorrentSpy.com,, NiteShadow.com et Ed2k-It.com) et des sites dédiés aux newsgroups (NZB-Zone.com, BinNews.com et DVDRs.net).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés