Ces jours-ci, iTunes est en ébullition. La plate-forme continue d’afficher d’excellentes performances commerciales, l’abandon des DRM par EMI a fait taire les critiques sur l’interopérabilité, et Apple attaque en position de force les négociations de reconduction des contrats avec les trois autres majors, Universal, Sony BMG et Warner.

Steve Jobs, qui ne veut rien changer à un modèle qui gagne, a fait taire les rumeurs sur une évolution du modèle économique d’iTunes. Alors même qu’un analyste prédit près d’un milliard de dollars de chiffre d’affaires supplémentaire si Apple se lançait, Steve Jobs a indiqué qu’il y avait très peu de chances qu’il cède aux appels de l’industrie musicale, qui réclame un forfait illimité sur iTunes. « Ne jamais dire jamais, mais les clients ne semblent pas intéressés« , a indiqué Steve Jobs après la communication de ses excellents résultats trimestriels. Dixit le même homme qui disait, à propos de l’interopérabilité, que les consommateurs ne la demandaient pas. On connaît la suite de l’histoire

Selon Jobs, « le modèle par abonnement a jusqu’à présent échoué« .

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés