Le groupe allemand Bertlesmann a publié des résultats financiers en très forte hausse pour l’année 2006 avec un résultat net qui fait plus que doubler à 2,42 milliards d’euros (un record), et un chiffre d’affaires en progression de 7,9 % avec 19,3 milliards d’euros. Mais dans cette bonne ambiance figure un trouble-fête : Sony BMG. Bertlessman, qui détient 50 % de la joint venture, annonce des ventes en baisse de 5,2 % en volume et des bénéfices opérationnels en baisse de 2 % à 173 millions d’euros. La filiale a généré 1,65 milliards d’euros de chiffre d’affaires, pour un bénéfice avant déductions autour des 90 millions d’euros.

Les ventes de musique numérique n’ont augmenté que de 12 %. C’est toujours mieux que Warner qui annonçait très discrètement au dernier trimestre une baisse de ses revenus numériques.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés