La Commission européenne est en train de mener une enquête suite à des accusations d'entente dans le secteur des batteries rechargeables.

C'est dans une relative discrétion que la Commission européenne est en train d'examiner une possible entente dans le marché des batteries rechargeables. En effet, un porte-parole de l'exécutif européen a indiqué cette semaine que les services bruxellois sont en train de mener une enquête pour vérifier la véracité des allégations sur des pratiques anticoncurrentielles.

Les informations au sujet de ces investigations sont pour l'instant peu nombreuses. On sait toutefois que cela concerne aussi bien les batteries rechargeables utilisées dans le secteur des téléphones mobiles que dans celui des ordinateurs. L'identité des potentiels fautifs n'est pas donnée et l'existence de cette enquête ne veut pas dire qu'une faute a effectivement eu lieu.

La Commission est régulièrement amenée à intervenir pour sanctionner des groupes ayant eu des pratiques anticoncurrentielles. On se souvient par exemple de l'amende de 649 millions d'euros visant à punir six sociétés pour leur entente visant à contrôler les prix dans les écrans LCD entre 2001 et 2006, ou bien celle de 138 millions d'euros dans le secteur des puces pour des faits similaires entre 2003 et 2005.

( photo : CC BY-SA Intel Free Press )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés