Google a modifié ses règles de confidentialité pour préciser qu'il pouvait associer des informations fournies par des partenaires aux comptes Google.

Google a discrètement mis à jour ses règles de confidentialité, désormais datées du 19 août 2015. S'il semble s'agir pour l'essentiel de modifications de pure forme, une clause a été modifiée de façon substantielle, et n'arrangera rien au flou qu'entretient la firme de Mountain View sur les données qu'elle a effectivement à sa disposition pour tenter de mieux comprendre qui sont ses utilisateurs et leurs centres d'intérêts.

La précédente version des règles stipulait que "les informations que nous recueillons lorsque vous êtes connecté à Google peuvent être associées à votre compte Google", et ainsi être exploitées à travers l'ensemble des services de Google. Telle que rédigée, la clause laissait entendre à l'utilisateur que seules les informations fournies dans ses propres services étaient utilisées, ou en tout cas les informations obtenues par ses propres services (par exemple le fait de visiter un site affichant de la publicité Google AdSense permet à Google de savoir que vous visitez ce site, si votre session Google est toujours active dans le navigateur). 

Mais désormais, la clause est beaucoup plus large. "Outre les informations vous concernant que nous obtenons par l'intermédiaire de nos partenaires, les données que nous recueillons lorsque vous êtes connecté à Google peuvent être associées à votre compte Google", stipule le nouveau contrat. Il est donc dit que les informations apportées par des tiers, qu'ils utilisent ou non des services de Google, peuvent être injectées dans les informations associées à un compte Google.

Hélas et malgré plusieurs mises en garde des CNIL européennes, Google ne détaille pas les partenaires avec qui il échange des informations sur les utilisateurs, comme le droit européen l'impose.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés