Un amateur de drones et d'armes à feu a mis en ligne une vidéo qui montre un drone équipé d'un système de déclenchement d'une gâchette de pistolet semi-automatique, le tout entièrement pilotable à distance. Un nouvel objet de panique pour le régulateur ?

On savait que les petits drones civils vendus dans le commerce pouvaient être utilisés pour transporter de la drogue, et que les autorités redoutent qu'ils servent un jour à déposer une bombe. Mais il est une autre application des drones que des terroristes ou autres criminels en puissance pourraient être tentés de développer , qui achèvera de convaincre les gouvernements de la nécessité de réguler beaucoup plus strictement la vente et la fabrication des drones : le tir d'une arme à feu.

Une vidéo a en effet été diffusée sur YouTube par un utilisateur anonyme, Hogwit, qui montre un drone modifié pour tirer des balles à partir d'un pistolet semi-automatique. On y voit le drone tirer à quatre reprises dans la même direction et subir à chaque fois l'effet de recul avant de rapidement se rétablir, sans jamais perdre son objectif de visée :

On imagine facilement les problèmes de sécurité et la panique que pourrait causer une telle invention si des plans de fabrication venaient à être mis en ligne. Même à supposer que le gouvernement tente de renforcer la régulation des drones civils en rendant obligatoire l'immatriculation par transpondeurs ou l'obtention d'un certificat de navigabilité avant toute mise sur le marché, ou en restreignant davantage les zones d'utilisation des drones, rien ne pourra pas être fait contre les drones réalisés par des amateurs à partir de pièces détachées.

Des travaux coûteux sont engagés pour détecter les drones illicites qui volent dans des zones interdites, ou pour manipuler leurs signaux GPS pour les induire en erreur, mais il semble impossible d'empêcher quiconque de faire voler un drone dans des zones peuplées, pour commettre potentiellement des crimes à l'aveugle, sans laisser aucune trace sur les lieux du crime.

Si tant est que l'idée dépasse le stade de l'anecdote, c'est un défi considérable pour les autorités et les Sherlock Holmes de demain.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos