Début août, Virgin lançait en France un nouveau « service » au modèle économique osé : des magazines numérisés placés sous DRM dans un format propriétaire, et vendus au prix du magazine papier. Peu atteint par le P2P, le magazine n’avait pas de réelle concurrence illicite et l’offre pouvait éventuellement (éventuellement) séduire ceux qui n’ont pas le courage de sortir chez leur marchand de journaux. Sauf que les magazines arrivent sur les réseaux P2P.
Le chinois Zinoku propose en anglais une sélection très large de magazines classés avec soin par catégories, et distribués gratuitement via BitTorrent, sans DRM. On y trouve tout, du catalogue Ikea de Malaisie jusqu’à la dernière édition de Entertainment Weekly en passant par le magazine Fortune. Combien de temps avant qu’un tel site ne débarque en France ?
Si les éditeurs de magazines veulent réaliser des profits sur Internet, ce n’est probablement pas auprès des DRM et des formats propriétaires qu’ils trouveront la solution. Soit la presse s’inspire de notre théorie du steak-frites (.pdf), soit elle aussi choisit par peur de partir dans une guerre sans fin contre les internautes.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés