Le magazine Têtu a dû censurer sur son compte Facebook la couverture de son dernier magazine, et dénonce les critères utilisés par le réseau social.

Pour son 200ème numéro publié ce mois de juin 2014, le magazine Têtu consacre l'intégralité de sa couverture à l'acteur de films pornographiques gays François Sagat, montré de dos, de la tête jusqu'au bas du fessier. Même lorsque l'on ne partage pas l'orientation sexuelle des lecteurs de Têtu, il est possible de reconnaître sans mal le caractère très esthétique du cliché, qui perpétue une tradition au moins aussi ancienne que les statues grecques ou romaines à l'antiquité.

Mais le magazine dédié aux communautés LGBT, qui a pour habitude de publier chaque mois les couvertures de ses magazines sur son compte Facebook suivi par 72 000 fans, a été contraint ce mois-ci de s'auto-censurer pour assurer sa promotion.

"Facebook tolère assez bien les pages homophobes, mais n’aime pas du tout la nudité", dénonce le magazine dans un court billet. "Votre magazine vient de faire les frais de la politique ultra-stricte – et discutable – du réseau social, puisque la couverture du numéro 200, qui montre François Sagat de dos et nu, a été censurée".

Pour conserver la possibilité de montrer une image de sa couverture auprès de ses fans Facebook, Têtu a dû couper cette dernière au dessus du fessier, pour que n'apparaisse plus que la tête et le dos de l'acteur.

De quoi ajouter à notre série d'articles sur la pudibonderie américaine qui s'exporte par l'effet des services web américains dominants, régulièrement illustrée par Facebook ou Apple.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés