On le voit déjà avec l'essor de la médecine personnalisée et les recrutements à tour de bras des meilleurs spécialistes du monde par Apple, l'utilisation du numérique pour la santé est probablement le secteur qui promet aux ingénieurs le plus de débouchés dans les prochaines années, tant les innovations promettent d'y être nombreuses. Mais encore faut-il y être correctement formé.

L'école d'ingénieurs en informatique ISEP, située à Paris, annonce donc la création à la rentrée 2014 d'un nouveau parcours spécialisé, baptisé "Numérique et santé". Il "réunit toutes les compétences numériques qui peuvent être impliquées dans le domaine médical : l'informatique, le signal et l'image, les télécommunications et l'électronique embarquée", précise l'école.

Selon le descriptif, les cours seront orientés autour de quatre axes :

  1. l'imagerie et son traitement avec le recours à la vision par ordinateur et le développement de technologies avancées telles que la réalité mixte et la réalité augmentée, et toutes technologies déterminantes dans la science du cerveau et la chirurgie de demain ;
  2. l'électronique embarquée avec les réseaux de capteurs et les systèmes en temps réel (notamment les objets communicants/machine-to-machine) ;
  3. l'informatique qui offre plusieurs compétences : celles liées au développement d'applications sur smartphones pour la santé et le bien-être, et celles permettant de traiter les problématiques du Big Data et du Data Mining inhérents aux données médicales sans oublier la problématique de stockage de ses données et le rôle important du Cloud Computing dans ce domaine ;
  4. la sécurité et la sûreté de fonctionnement des systèmes numériques dans le contexte médical où la survie et la confidentialité des individus sont en jeu.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés