Pour alimenter en questions l'émission hebdomadaire de Laurent Ruquier sur France 2, la production utilise des comptes Twitter pour le moins suspects...

Comment donner l'illusion d'utiliser les réseaux sociaux pour faire participer le public à des émissions de télévision pré-enregistrées, et poser des questions que l'animateur n'oserait pas assumer lui-même ?

Tous les samedi soir dans son émission "On n'est pas couché", Laurent Ruquier présente à ses invités un "mur de questions" prétendument issues de Twitter. Les questions sont dissimulées derrière les avatars des internautes, et les invités doivent choisir au hasard les questions posées. L'exercice pose peu de risques puisque les questions sont triées à l'avance par la production. Mais peut-être plus encore qu'on ne le croit. C'est en effet l'observation faite par Bakchich qui s'interroge sur d'étranges coïncidences :

L'invité a le choix entre 6 « twittos » dont les profils comportent toujours des photos de héros de films, de chats ou de fleurs, mais bizarrement, jamais de « vraie photo » d'un homme ou d'une femme identifiable.

(…) Autre point absurde : on sait que l’émission de France 2 n'est pas diffusée en direct, mais qu'elle fait l'objet d'un montage préalable. Dans ce cas, comment des téléspectateurs pourraient-ils être au courant du planning des invités, et poser leurs questions à l'avance ? (mise à jour : sur ce point les invités sont annoncés dès le lundi, ndlr)

(…) Prenons des exemples concrets ; le profil répondant au doux nom de @leseulsalopard voit l'une de ses questions sélectionnées à l'antenne, le 25 Janvier dernier. Lorsqu'on va voir son profil (dont la photo représente un homme masqué) on s’aperçoit que l'homme n'a  écrit que 102 tweets. En dehors des retweets de plusieurs célébrités,(pour faire du remplissage, sans doute) ses tweets portent à 100 % sur…On n'est pas couché. Encore plus étrange, notre cher salopard ne tweete QUE  les soirs d'enregistrement de l'émission (des mercredis). Entre chaque émission, pas l'ombre d'un tweet.

(…) Comme pour le « seul salopard », la structure des questions est toujours la même, et débute par le prénom de l'invité.

Nous avons nous-mêmes pris un exemple au hasard dans la dernière émission diffusée le samedi 3 mai. Essai réussi dès la première tentative :

La question posée à Stéphane de Groodt est publiée sur Twitter par un certain @JPFrilou, qui n'a publié que trois tweets, au rythme d'un tweet par semaine. Tous des questions posées à un invité :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés