Voilà qui ne devrait pas plaire au ministre du redressement productif Arnaud Montebourg. Alors que l'Etat est en guerre contre l'évasion fiscale de Google, au point que la firme de Mountain View se seraient vue notifier un redressement de 1 milliard d'euros, le groupe de télévision publique France Télévisions a dévoilé ce jeudi matin un partenariat avec Google.

France TV va ainsi organiser plusieurs débats entre les internautes et des candidats aux élections municipales, à Paris, Nantes, Marseille, Toulouse ou encore Lyon. Le groupe utilisera le service de vidéoconférence Hangouts de Google+, alors qu'Arnaud Montebourg avait préféré l'écarter pour ses propres besoins au profit de la société française Glowbl.

Le groupe public utilisera aussi les services de Google pour publier ses actualités locales avec des reprises des reportages réalisés par France 3, ou pour analyser les tendances.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos