Spécialisé dans les systèmes GPS, Garmin se tourne vers l'auto-évaluation de soi. Le groupe américain a annoncé l'arrivée d'un bracelet connecté conçu pour évaluer l'activité physique quotidienne du porteur. Baptisé Vivofit, le bracelet est doté d'une grande autonomie : un an.

Avec la multiplication des applications mobiles dédiées au bien-être et l'arrivée des bracelets connectés, l'auto-évaluation de soi ("quantified self") est en plein essor. En plein boom, ce créneau attire nombre d'entreprises, à l'image de Garmin. La société américaine, surtout connue pour systèmes de navigation par GPS, a annoncé au CES 2014 un bracelet connecté, baptisé Vivofit.

Outre l'affichage de l'heure, celui-ci a pour mission de suivre votre activité physique au quotidien. Étanche jusqu'à 50 mètres de profondeur, le bracelet mesure le nombre de pas effectués, les calories brûlées,  la distance parcourue et la fréquence cardiaque. Il analyse également le sommeil et peut se synchroniser sans fil (Bluetooth 4.0) à un terminal compatible.

Le bracelet offre aussi la possibilité de fixer des objectifs journaliers (x pas dans la journée), qui s'adapteront aux performances du porteur. Le bracelet comprend aussi une barre d'inactivité qui devient rouge et "apparaît à l'écran après une heure d'inactivité". Celle-ci "augmente lorsque vous êtes assis depuis trop longtemps. Pour la réinitialiser, il faut se lever et marcher un peu.

L'un des atouts du Garmin Vivofit est incontestablement sa grande autonomie. L'entreprise américaine assure que le bracelet peut tenir un an sans avoir besoin de changer la pile. C'est d'autant plus remarquable que le bracelet fonctionne en permanence : l'écran reste en effet allumé tout le temps.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos