Impatients de jouer à Battlefield 4, qui sera officiellement lancé ce soir à minuit, des joueurs n'hésitent pas à tromper Electronic Arts en utilisant un proxy / VPN pour se connecter depuis un autre pays.

Si vous êtes attentif à l'actualité du jeu vidéo, vous savez sans doute qu'un nouvel épisode de la série Battlefield est commercialisé par Electronic Arts. Disponible depuis mardi pour les joueurs nord-américains, Battlefield 4 sera officiellement lancé en Europe ce soir à minuit. En attendant, les joueurs peuvent d'ores et déjà installer le jeu ou le télécharger (en version dématérialisée, environ 24 Go) pour gagner du temps.

Mais c'était sans compter sur l'impatience des joueurs. Des petits malins, bien décidés à rejoindre le champ de bataille le plus vite possible, ont trouvé une astuce pour jouer dès maintenant à Battlefield 4. Comment ? En utilisant un proxy / VPN pour simuler une connexion depuis l'étranger (en l'occurrence la Corée du Sud) et faire croire à Electronic Arts que le jour J est arrivé pour le joueur.

Sur Twitter, des internautes de divers horizons indiquent avoir opté pour cette tactique pour contourner l'échéance d'Electronic Arts :

Sur Reddit, des internautes s'échangent des conseils en la matière. Il est par exemple suggéré  d'utiliser VPN Gate. Ce logiciel, développé par l'université de Tsukuba au Japon, liste des VPN asiatiques (Corée du Sud, Japon, Viêt Nam). Nous avons procédé au test avec la campagne de Battlefield 4 et la procédure marche (il a toutefois fallu en essayer quelques-uns avant de trouver un fonctionnel).

Évidemment, cette astuce est moins intéressante pour le mode multijoueur. En faisant transiter la connexion via des serveurs très distants, le joueur se pénalise : il se retrouve avec une latence médiocre. Or, la victoire dans un FPS nécessite de la réactivité et celle-ci ne peut s'exprimer qu'à condition que le joueur ne soit pas trop en décalage avec le serveur de jeu.

Reste une question principale, qui préoccupera beaucoup de joueurs hésitant à franchir le pas : quid de la réaction d'Electronic Arts ? Le studio va-t-il intervenir et remettre les statistiques du joueur à zéro, s'il repère un joueur se connectant curieusement à des endroits très distants les uns des autres ? Ou prendra-t-il une sanction plus sévère encore, en bannissant le joueur trop impatient ?

Dans la foire aux questions d'Origin, la plateforme de téléchargement d'Electronic Arts, il n'est fait aucune mention d'une quelconque punition pour un joueur utilisant un proxy / VPN. La seule mise en garde concerne essentiellement le ping, qui peut être fortement pénalisé. Même chose sur les forums officiels, où les community managers ne semblent pas évoquer la perspective d'une sanction.

"Si ce n'est pas quelque chose qui est strictement interdit, l'usage d'un proxy / VPN peut conduire à des vitesses de téléchargement plus lentes, il peut influer sur votre connexion à nos serveurs et créer de l'instabilité du réseau. En conséquence, nous ne le recommandons pas", écrit l'un d'eux. D'autres internautes, qui ont contacté le support, obtiennent des réponses identiques.

Au-delà du cas particulier de Battlefield 4, cette affaire illustre le décalage croissant qui survient entre la politique d'un studio, qui peut vouloir procéder à un lancement progressif, et le caractère globalisé du monde, accentué avec Internet, qui remet en cause cette pratique. L'attitude des joueurs illustre bien cette transformation des attentes et des usages, qu'on retrouve d'ailleurs avec d'autres biens culturels.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés